La métamorphose de l’homme par le non-agir et l’observation de l’ordre cosmique 14/14

De tout temps, et en tout lieu, l’homme a aspiré à une vie meilleure, ici-bas*. Non content de se satisfaire des seuls plaisirs terrestres que lui prodigue son environnement immédiat, le monde des sens, cette aspiration que d’aucuns nommeront quête de sagesse, vie intérieure, divine et/ou contemplative peut prendre des formes très différentes, et parfois même contradictoires, entre l’Orient et l’Occident. Prier, méditer, pratiquer des initiations, offrandes ou invocations : pour quelles finalités, quel but concret ?

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
42:29
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
Achat en VOD / 15 €

Une démarche tantôt active (initiatique) que passive (religieuse). Volontaire ou coutumière.

bona 14 cosmique 1bona 14 cosmique 2

Perfectionnement de soi ou déification de l’homme : Orient et Occident n’empruntent pas une route commune bien que la destination soit analogue.

Françoise Bonardel clôt dans ce quatorzième volet son séminaire « Initiation, transmission, rites de passage et figures de passeurs de l’Antiquité à nos jours ».
A travers différents exemples issus des traditions bouddhiste (éveil et réalisation), taoïste (lâcher-prise) et chrétienne orthodoxe (théosis , déification de l’être) elle se propose de synthétiser les réponses possibles à la question suivante **:

à quoi reconnait-on « un initié » ?

A une époque comme la nôtre ou « devenir Soi » côtoie les rives inquiétantes du « devenir Dieu » proposé par le transhumanisme, Françoise Bonardel met en avant le caractère traditionnel, immuable, éprouvé par le Temps d’une telle promesse.

Une promesse à la fois spirituelle, initiatique et universelle, et qui propose à chacun d’entre nous de « sortir de notre gangue égotique », « affiner notre discernement », « gagner en conscientisation et humanisation ».

A l’heure actuelle, où un certain état d’esprit moderne tend à rejeter, voire railler, l’héritage que nos anciens nous ont laissé, pour Françoise Bonardel de conclure : « les anciens n’étaient pas plus crédules que nous, ils étaient juste plus confiants dans les pouvoirs de l’être humain, au service du supra humain »… 

* on doit cette expression à Sophocle
** en précisant que cette interrogation relève plus de la pensée occidentale, le terme d'« initié » étant quasiment absent en Extrême-Orient.


---------------------------

Pour rappel, films déjà disponibles du séminaire « Initiation, transmission, transformation, rites de passage et figures de passeurs de l’Antiquité à nos jours » :

Volet 1 : Initiation, transmission, transformation : introduction au séminaire de Vézelay
Volet 2 : L'initiation, une transformation intérieure sélective, ou élective ?
Volet 3 : Le voyage initiatique, une quête vers son Orient intérieur
volet 4 : Prolégomènes à la vie divine
volet 5 : Qu’est-ce qu’une Initiation traditionnelle ?
volet 6 : Mithra, un lien secret avec le Soleil
volet 7 : Hermès et Thot comme figures de passeurs
volet 8 : Anubis et Saint Christophe, figures de passeurs
volet 9 : La dialectique du Héros et de l’Initié - (Les épreuves 1/2)
volet 10 : Les Hymnes Homériques à Déméter, archétype de l’Initiation  - (Les épreuves 2/2)
volet 11 : Gratitude (et ingratitude) des Grecs à l’endroit des Egyptiens - (Tradition et Transmission 1/2)
volet 12 : Gratitude et ingratitude des chrétiens à l’égard des gnostiques, et des païens - (Tradition et Transmission 2/2)
volet 13 : L’art de la rectitude par le discernement du Cœur - (Transformation 1/2)
volet 14 : La métamorphose de l’homme par le non-agir et l’observation de l’ordre cosmique - (Transformation 2/2)

Remerciements à Lorant et Francette Hécquet (librairie L’Or des Etoiles de Vézelay) pour leur accueil et organisation.

Haut