Selon Jung, justement, l’Occident a été marqué par un excès d’extraversion. C’est à dire que toute son énergie, il l’a orientée « en dehors de lui », « à la conquête des mondes extérieurs ». Par voie de conséquence, il s’est coupé de son pôle intérieur, introspectif : « il a laissé son Âme en friche »… Une friche aride où « le désenchantement règne », où « l’on défie son corps » et où « le divin est relégué aux calendes grecques.. »

bonardel vezelay 4 1bonardel vezelay 4 2

« Seule guérit la plaie l’arme qui la fit » (Wagner dans Parsifal)

Hölderlin, Jung, Corbin, Eliade, Guénon, Artaud, Cioran: nombreux furent les penseurs à rechercher ce « Graal » dont les occidentaux ont tant besoin et qui pourrait les extraire de cette spirale mauribonde.

Si certains d’entre eux ont affirmé que le salut de l’Occident ne pouvait venir que depuis « là où le soleil se lève », l’Orient, Françoise Bonardel nous invite au contraire à suivre l’adage wagnérien selon lequel : là où est le péril, là est la solution… .

Un questionnement qui restera donc au cœur-même du monde chrétien et tentera d’examiner pourquoi « tout ce qui relevait avant de l’initiatique, de l’intime, s’est transformé en simples sacrements », et ouvrira les perspectives possibles afin de faire grandir, en nous, « ce potentiel d’introversion » qui depuis bien trop longtemps nous a été retiré...

Pour rappel, films déjà disponibles du séminaire « Initiation, transmission, transformation, rites de passage et figures de passeurs de l’Antiquité à nos jours » :

Volet 1 : Initiation, transmission, transformation : introduction au séminaire de Vézelay
Volet 2 : L'initiation, une transformation intérieure sélective, ou élective ?
Volet 3 : Le voyage initiatique, une quête vers son Orient intérieur

Remerciements à Lorant Hécquet (L’Or des Etoiles de Vézelay) pour son accueil et organisation.