1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

La Bibliothèque d’Atlantis. Nouvelles inédites d’un passé mystérieux réunies par Richard D. Nolane, Editions de L’œil du Sphinx. Ils se nomment Jean-Michel Archaimbault, Geneviève Béduneau, Robert Darvel, Jacky Ferjault, Marianne Gellon, Patrick Genevaux, Tepthida Hay, Jess Kaan, Piet Legay, Aurélie Luong, Dominique Moles, Charles Moreau, Jean-Paul Raymond, Didier Reboussin, Anne Rossi et Sylvain Vinget.

Ils marchent dans les pas des Jacques Bergier, Robert Charroux, Erich von Däniken et autres auteurs des deux célèbres collections des années 60, Enigmes de l’Univers chez Robert Laffont et L’Aventure Mystérieuse chez J’ai Lu, la noire et la rouge, qui ont accompagné l’adolescence de nombre d’entre nous en même temps que la revue Planète.

Chacun se souviendra des thèmes fétiches de ces collections aujourd’hui recherchées, Mu, l’Atlantide, Glozel, Thulé, Avalon, l’île de Pâques, etc. Notre équipage d’auteurs, car il s’agit bien d’un voyage, revisite ces thèmes devenus mythiques, parfois de manière totalement inattendue et originale. Longues, courtes voire fulgurantes, les nouvelles rassemblées ici ne vous décevront pas et se mêleront, en quelque détour de votre psyché, à des souvenirs enfouis, pour faire métamorphose. Une invitation à penser. Ainsi cet extrait de Anges déchus par la vie de Dominique Moles : "Pas d’alliance ni de maître culture pouvant outrepasser les limites physiques imposées dans cette immense arène cosmique.

Le contact pacifique et le dialogue sont impossibles, telle est la grande Loi de l’intelligence dans l’univers. Nous obéissons aux mêmes instincts que ceux des alligators de Floride, et la galaxie est pleine d’alligators, de scorpions ou de loups. Mais aussi d’autres bestioles plus ou moins assimilables à l’une des trois espèces, des créatures assez dessalées pour participer au Grand Cirque, pour bouffer tout ce qui bouge au nom du sacro-saint principe de la survie, ce corollaire de l’intelligence, cette quintessence de l’évolution (pas très catholique en réalité), cette loi pourtant bel et bien consciencieuse. Telle est l’ultime rictus du big bang prorogé par ces gros diesels que sont les étoiles. La Guerre est depuis longtemps dans les faits divers, comme la grippe martienne, les scandales politiques, les éternels ultimes progrès de la médecine ou les histoires de ces citoyens lambda qui font naufrage sur un astre improbable et qui se retrouvent seuls, oubliés même de Dieu mais en but à leurs perpétuels petits soucis du quotidien. Ainsi, personne n’est contre ni pour et une partie de l’argent des contribuables tombe comme pluie en Normandie dans la trésorerie du Ministère, cette usine à gaz du Directoire qui assure la sécurité de l’Espèce humaine, mais aussi ma pension pour mon bras. Depuis le début de la guerre spatiale, Clausewitz a dû se retourner comme une crêpe dans sa tombe."

Les Editions L’œil du Sphinx - www.oeildusphinx.com.