Livres

Découvrez le meilleur des événements littéraires , les auteurs, artistes et célébrités associés à BAGLIS TV

Lire Debord. Avec notes inédites de Guy Debord

Dans leur avant-propos, Laurence Le Bras et Emmanuel Guy rappelle au lecteur quelques évidences à propos des débats stériles sur la récupération de Debord :

« La révolution, qu’on la souhaite ou non, a peu de chance d’advenir si l’on oublie qu’elle est d’abord un conflit, et donc une dialectique où, de part et d’autre, malgré des fins diamétralement opposées, les moyens ont suffisamment en commun pour pouvoir effectivement s’affronter.

Le Cercle des Neuf de Clark Darlton

Ce livre, dédié à Jacques Bergier, tient une place à part dans la bibliographie de l’auteur allemand, de son vrai nom Walter Ernsting. C’est à Richard D. Nolane, auteur de la préface, que nous devons la publication de ce texte intrigant. En 1975, Walter Ernsting avait publié chez Albin Michel Le jour où moururent les dieux. Le livre reprenait l’hypothèse d’anciens dieux en réalité extraterrestres venus visiter la terre dans un passé lointain, hypothèse étayée par certains mythes traditionnels de plusieurs continents.

Moi, Howard Philipps Lovecraft à New York de Jacky Ferjault

Jacky Ferjault, spécialiste de Lovecraft, poursuit la biographie romancée de cet auteur hors norme à l’œuvre fascinante avec cette fois sa période new-yorkaise, d’avril 1923 à janvier 1936.

En exploitant la correspondance de Lovecraft et les archives de l’époque, il restitue l’ambiance et le quotidien de l’auteur : son mariage et sa vie avec Sonia Greene, ses amis écrivains, ses déambulations dans les rues de New-York, véritable personnage central de l’essai de Jacky Ferjault. C’est en effet la New-York des années 30 que nous découvrons à travers les yeux de Lovecraft.

Peaux noires de Jean-Claude Constant

Ce roman commence par une citation de Marc Levy : « Ecrire suppose qu’on ne peut pas dire mais que l’on ne peut pas se taire. ». Ce qui sied parfaitement au sujet développé par Jean-Claude Constant, les rapports tortueux à la sexualité qui pollue la vie de l’Eglise, les dénis, les faux-fuyants, les abus cachés…

« Se peut-il que l’Eglise catholique considère ses prêtres comme des hommes de chair et de sang et leur accorde la possibilité de choisir le célibat ou le mariage comme dans d’autres églises chrétiennes ? Pourquoi, dans sa théologie, tant d’ostracisme à l’égard des femmes et des homosexuels ? » interroge Jean-Claude Constant alors même que l’Eglise, aujourd’hui, trop tardivement, sous la direction du Pape François, semble enfin s’approcher de la maturité nécessaire à poser le problème, sinon à le résoudre.

Jacques Bergier, l’aube du magicien

Après le magnifique premier volume consacré à Jacques Bergier (1912-1978) connu comme le co-auteur du célèbre Matin des magiciens, rédigé avec Louis Pauwels, ce deuxième volume vient compléter l’hommage fait à un penseur et aventurier d’exception.

Le premier volume de l’anthologie, Jacques Bergier, l’aube du magicien, paru en 2009, chez le même éditeur, sous la direction de Philippe Marlin, rassemblait une sélection d’articles parus avant l’aventure du Matin des magiciens, ce qu’indique le titre du volume, articles principalement parus dans la Bibliothèque Mondiale, La Tour Saint-Jacques où il collabora avec Robert Amadou, Fiction, Ailleurs, Satellite et des articles ou documents issus d’autres sources.

Enquête sur 150 ans de parapsychologie

Renaud Evrard, psychologue clinicien, est maître de conférences à l’Université de Lorraine. Il est cofondateur du CIRCEE, Centre d’Information, de Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles.

En France les rapports entre sciences et parapsychologies sont tantôt difficiles, tantôt impossibles. Contrairement aux pays anglophones, plus ouverts, les chercheurs, mêmes de renom, sont souvent contraints à dissimuler leur intérêt ou leurs recherches dès lors qu’ils sortent des sentiers battus.