1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Ce livre est davantage qu’une introduction à la pensée et à l’œuvre d’éveil de Krishnamurti. Conçu comme une rencontre plurivalente, le livre dresse rapidement un portrait de l’homme qui s’efface derrière le message à la fois traditionnel, inscrit dans le magnifique et insaisissable courant non-duel, et profondément original en son expression et son élégance. Dans un monde dévoré d’images, le message de Krishnamurti alerte en s’adressant d’abord à l’oreille, il insiste sur le sens d’« écouter » dans un environnement chaotique.

Il s’agit avant tout de se libérer de nos conditionnements ou de saisir que notre réalité demeure non-conditionnée.
« La vérité, nous dit Krishnamurti, est un pays sans chemin. Aucune organisation, aucune foi, nul dogme, prêtre ou rituel, nulle connaissance philosophique ou technique de psychologie ne peuvent y conduire l’homme. Il lui faut la trouver dans le miroir de la relation, par la compréhension du contenu de son propre esprit, par l’observation et non par l’analyse intellectuelle ou la dissection introspective. »
La liberté est une question essentielle et trop souvent abordée de manière erronée. Krishnamurti toujours :
« La liberté n’est pas une réaction ; la liberté n’est pas le choix. C’est la vanité de l’homme qui le pousse à se croire libre par le choix dont il dispose. La liberté est pure observation, sans orientation, sans crainte ni menace de punition, sans récompense. La liberté n’a pas de motif ; la liberté ne se trouve pas au terme de l’évolution de l’homme mais réside dans le premier pas de son existence. C’est dans l’observation que l’on commence à découvrir le manque de liberté. La liberté se trouve dans une attention vigilante et sans choix au cours de notre existence quotidienne. (…)
Quand l’homme percevra le mouvement de sa propre conscience il verra la division entre le penseur et la pensée, l’observateur et l’observé, l’expérimentateur et l’expérience. Il découvrira que cette division est une illusion. Alors seulement apparaît la pure observation qui est vision directe, sans aucune ombre provenant du passé. Cette vision pénétrante, hors du temps, produit dans l’esprit un changement profond et radical. »
Par de brefs commentaires pertinents et des citations choisies des très nombreuses interventions de Krishnamurti, Patrick Vigneau traite de la vision pénétrante, la libération, la méditation, l’amour, l’éducation, la peur, une révolution de la conscience… Plus qu’un enseignement, le message de Krishnamurti désidentifie l’individu de tout enseignement, y compris du « sien ». Il s’emploie à délier. La méthode est l’absence rigoureuse de méthode :
« Je ne voudrais pas laisser perdre un seul moment de contemplation. Vous devriez, au contraire, contempler et méditer tout le long du jour, non pas fixer une heure pour la méditation et l’oublier le reste de la journée. Contemplez toute la journée, mais n’établissez pas une loi pour la contemplation. Vous ne pouvez créer des lois pour la spiritualité. C’est une expérience intérieure qui ne peut être traduite en termes finis. C’est une expérience si vaste, une vie si immense, que si vous ne l’avez pas expérimentée vous-même, elle doit rester un mystère, une chose secrète, cachée, et vous ne pouvez la discuter, ni poser des questions à ce sujet. »
Le message de Krishnamurti est appelé à se répandre encore dans l’avenir, par de multiples cheminements. Pourtant, c’est sans importance. Le message ne rencontre jamais qu’un seul individu, vous.


Editions L’Originel Charles Antoni
25 rue Saulnier
75009 Paris