1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
La conscience intuitive extraneuronale par le Dr Jean-Jacques Charbonnier

Le Dr Charbonnier, anesthésiste-réanimateur, est connu pour ses recherches sur les états modifiés de conscience et les NDE ou EMI pour expérience de mort imminente. Ce livre très clair et accessible est le fruit de trente années d’observations et d’analyses. Il propose un nouveau modèle du fonctionnement de la conscience.

Après avoir rappelé brièvement la conception classique de la conscience, CAC pour conscience analytique cérébrale, basée sur les relations complexes entre organes sensoriels et neurones, il présente la CIE, conscience intuitive extraneuronale.

Jean-Jacques Charbonnier rappelle qu’une thèse de doctorat portant sur les EMI fut validée brillamment et reçue la mention très honorable, celle de François Lallier, médecin au CHU de Reims, qui étudia 118 dossiers de patients ayant été réanimés d’un arrêt cardiaque. L’étude fait état d’une fréquence de 15,3% d’EMI chez les victimes d’arrêts cardio-respiratoires et écarte le lien avec une maladie psychiatrique ou un traitement psychotrope. Plus encore, note Jean-Jacques Charbonnier, il découle de l’étude que « certains expérienceurs sont en mesure de décrire leur réanimation avec une singulière acuité alors que leur cerveau ne fonctionnait plus ».

D’autres témoignages et expériences vont dans le même sens et tendent à démontrer l’existence d’une conscience indépendante de l’activité cérébrale, une conscience dite délocalisée.

Le modèle de conscience intuitive extraneuronale proposé vise à expliquer dans un modèle global nombre de phénomènes, non seulement les EMI mais aussi la médiumnité et d’autres expériences qualifiées parfois de métapsychiques.

Jean-Jacques Charbonnier illustre son propos de nombreux cas cliniques et de témoignages qui mettent à mal le concept classique de la conscience. Il analyse les relations entre cette conscience neuronale, liée à l’activité cérébrale, et la conscience extraneuronale. Une CAC activée et très puissante rend difficile la réception d’informations de la CIE. Quand la CAC est inhibée, la CIE peut pleinement s’exercer. C’est le cas lors de situations exceptionnelles comme le coma, l’anesthésie générale, l’arrêt cardiaque mais plus naturellement pendant le sommeil physiologique ou pendant des séances d’hypnose, de méditation, de transe chamanique, etc. Jean-Jacques Charbonnier décrit des protocoles permettant de s’ouvrir volontairement à la CIE et de passer outre le filtre de la CAC et il met en avant les applications cliniques possibles.

Auteur : La Lettre du Crocodile