1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Se libérer des mauvaises influences occultes par Jennifer Marty & Fred MacParthy

L’ouvrage commence par une clarification nécessaire dont nous reprenons ici quelques éléments :

« Si beaucoup de gens se disent actuellement envoûtés, ils confondent généralement envoûtement avec sortilège ou plus simplement avec des charges psychiques, même si ces dernières sont assez fortes. »

« Ce que l’on nomme plus communément Magie Noire avec ses techniques de Magie Cérémonielle plus connue dans l’occultisme sous le nom de Goétie, est une forme de Magie Cérémonielle Evocatoire répondant à des critères et des formes rituéliques que très peu de gens connaissent et qu’ils maîtrisent encore moins. »

Les auteurs distinguent cette Magie Noire, en réalité très rare, des nombreuses pollutions psychiques, volontaires ou involontaires, qui nuisent aux uns et aux autres. Ils prennent en considération les prédispositions génétiques à la dépression ou la mélancolie qui peuvent être associées à une croyance à l’envoûtement. Beaucoup de situations relèvent de la psychothérapie.

« D’un point de vue occulte, bien que ces formes psychiques ne soient pas intelligentes, elles appartiennent néanmoins à certaines formes archétypales, au sens que toutes les choses créées font partie d’un type d’énergie, que les hommes peuvent appréhender, donc nommer.

Les anciens considéraient que ces archétypes se manifestaient sous la forme d’esprits plus ou moins haut dans les hiérarchies. Ainsi, les objets, les minéraux, les végétaux, les métaux, les animaux, etc possèdent des archétypes et des esprits qui les gouvernent. Plus ces esprits sont élevés, plus leurs consciences deviennent des intelligences ayant la capacité de réagir, de s’adapter au monde qui les entoure et de le modifier selon leurs fonctions premières.

Ces esprits engendrés par les agrégats des pensées humaines sont à différencier des esprits naturels qui sont eux engendrés par la Nature, qui servent à la préserver et à l’entretenir dans ses cycles. »

Evacuer les diverses formes de « négativités » dépend en grande partie de nous-mêmes qui les engendrons ou les nourrissons quotidiennement. Un autre regard sur la vie, la visualisation de symboles sacrés, la prière, la méditation suffisent généralement. La seconde partie de l’ouvrage propose toutefois diverses pratiques de magie cérémonielle ou de théurgie destinées à se dégager d’influences néfastes. Auparavant les auteurs insistent sur la préparation et les conditions d’une pratique rigoureuse. L’intention et l’orientation sont essentielles. Lâcher prise, rappel de soi, kavanah (l’intention du Cœur dans la kabbale) sont introduits. Un chapitre entier, tout à fait important est consacré à ce dernier point. La kavanah, Prière juste, Intention du Cœur, de sa forme la plus simple à sa forme la plus élaborée, est une invitation constante à traverser les formes, même les plus spirituelles.