1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Alain Porte a su rendre la poésie du texte sanskrit tout en conservant son caractère crépusculaire. C’est en effet tout l’ésotérisme du Sri Yantra et l’ensemble des opérativités attenantes à tous les aspects de la Shakti qui s’inscrivent dans ces hymnes à la déesse :


Voir dans ton visage le feu,
dans tes deux seins le soleil et la lune,
et dans la moitié de ton corps
la Conscience Cosmique

c’est méditer sur toi,
ô Reine de Hara,
sous ta forme d’Amour.
On peut alors aussitôt sans effort
semer l’ivresse au cœur de ses amantes,
on peut en un éclair même faire tourner
les Trois Mondes
qui ont pour seins le soleil et la lune.

De ton corps se répand la sève d’immortalité
en ruisseaux de lumière,

te placer dans son cœur
comme pierre de lune
permet d’anéantir la morgue des serpents,
comme fait Garuda, le Maître des rapaces,

et permet d’apaiser
par un simple regard
d’où l’ambroisie coule à flots
ceux que la fièvre consume.