Marie-Claire Dolghin

Marie-Claire Dolghin est née à Paris. Etudes de médecine à Paris, sujet de doctorat : l’incidence psychologique de l’hormonologie féminine,  « Les grandes étapes de la vie féminine ». Dès le début de ses études médicales, Marie-Claire Dolghin  a rencontré l’œuvre de Jung et bien d’autres auteurs : Jankélévitch, Bergson, Bachelard, Keyserling, Teilhard de Chardin, Simone Weil  entre autres, ainsi que les philosophies orientales, les mythologies et le trésor des contes qui l’a passionné dès ses premières lectures et jusqu’à maintenant,
sans oublier Freud et les auteurs de l’école freudienne. Passionnée aussi, dès la classe de troisième, par la littérature médiévale. Marie-Claire Dolghin est de 1954 à 1957 secrétaire du Groupe de Théâtre médiéval de la Sorbonne, Les Théophiliens, elle y rencontre celui qui allait devenir son mari.

Mariée en 1966 à Marc Dolghin, kinésithérapeuthe ostéopathe. Ils s’installent dans le Var, pour y vivre une vie moins citadine. Deux filles : Cécile, 1968 et  Catherine, 1972.  Jusqu’en 1982, Marie-Claire Dolghin n’exerce pas et suit une formation en analyse jungienne et une initiation en homéopathie. Elle s’installe en 1982 comme médecin homéopathe et psychothérapeute. Peu à peu le travail d’analyste occupe la plus grande partie de son temps.  Marie-Claire Dolghin monte en 1984 une série de conférences sur l’œuvre de Jung et sa façon de la comprendre, dont sortira le livre  Les saisons de l’âme en 1989, quatrième édition en poche en 2008/2009, Editions Dervy Médicis, Paris. Un ouvrage sur les contes est chez l’éditeur : Les contes, une école de sagesse  qui paraîtra en 2010.
      
Son mari, Marc décède le 22 novembre 1990 dans un accident de voiture où elle est blessée. Il s’ensuivra une période d’invalidité de 9 mois et un deuil douloureux. Pour s’aider, elle écrit son journal, il paraîtra en 2002 sous le titre : L’adieu, journal d’un deuil, Editions La Part commune, Rennes.
Dès septembre 1991 elle reprends ses activités professionnelles et, dès 1993, les séminaires d’information sur l’œuvre de Jung, séminaires qu’elle continue de donner .

Dès ses premières lectures de Jung, Marie-Claire Dolghin a rencontré chez cet auteur à la fois la rigueur de pensée du médecin et du philosophe et l’intérêt ainsi que l’ouverture pour les traditions autres que les nôtres : philosophies orientales, mythologies diverses, contes…  une approche de l’inconscient non limitative, élargie. C’est cette façon d’approcher l’inconscient sans présupposé et d’y chercher non seulement les racines de la névrose et des pathologies mais aussi les racines de la créativité, du génie, des œuvres d’art et de la pensée humaine qui l’a séduit et l’a conduit à travers le dédale même de l’inconscient, le sien, puis celui de ses patients.
     
Actuellement, ayant pris sa retraite de médecin, elle poursuit ses activités de formateur : séminaires, supervisions, conférences, livres. L’ouvrage Les contes, une école de sagesse  paraît chez Dervy Médicis en 2010. Sont en attente de publication un ouvrage sur Les concepts jungiens  et une étude clinique : Alma et les morts vivants.

Lien vers le livre, cliquez ici ou sur l'image

Marie-Claire Dolghin est par ailleurs présidente de l’association Les Amis de l’abbaye de Koad Malouen qu’elle a créée en 1993. Cette abbaye cistercienne, fondée en 1143, est située en centre Bretagne. Il en reste d’imposants vestiges que l’association a entrepris de restaurer ainsi que d’anciennes écuries où ont été aménagées des salles d’exposition pour une animation culturelle du lieu : visites guidées sur le site,  théâtre, expositions sur la vie cistercienne, expositions d’art contemporain, séminaire de formation à la psychologie jungienne, recherches historiques. Bien d’autres projets sont en cours.

Articles :
Cahiers Jungiens de psychanalyse, n° 86, Eté 1996, Le premier Jung,
« Jung et les Métamorphoses ».
Articles parus dans la Revue des société francophones d’analyse bioénergétique, Le corps et l’analyse : 2002 / 2003
« Du germe aux fruits, les archétypes organisateurs. »
« De l’amante à la mère, la femme et les métamorphoses »

Conférences et séminaires:

Depuis 1993, sur le site de l’abbaye de Koad Malouen : Séminaire de psychologie jungienne,
Thème de l’année 2010 : « Chine d’hier et d’aujourd’hui »
     
Conférence pour « Les apprentis philosophes »
Vienne, mai 2008 : « Etranges rencontres dans les contes initiatiques »

Séminaire et Conférence pour le Centre eurpéen d’Etudes Jungiennes
Strasbourg, mars 2009 : « Deuil et métamorphoses »

Intervention à l’Université de printemps de EFAPO, Ecole Française d’Analyse Psycho Organique, Paris, mai 2009
« Le rêve, une expression privilégiée de la réalité psycho physique de l’être. »

Projets 2010
2 Septembre 2010 Conférence au CHU de Neuchâtel après une année de formation sur le thème des Saisons de l’âme, Formation organisée par le CHU.

Les autres activités sont des séminaires de formation sur les Concepts jungiens ou sur l’analyse des rêves, groupes restreints de 15 personnes, soumis à confidentialité, ainsi que des groupes cliniques et des groupes de supervision.

Toutes les vidéos de Marie-Claire Dolghin