1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Dans ce livre, l'auteur ouvre de nouveau le dossier épineux du secret et de la manipulation d'information orchestrée par les gouvernements, particulièrement le gouvernement américain, sur tout ce qui touche au phénomène Ovni.

Indépendamment de la question de l'existence ou non des extra-terrestres, Jean Sider avait déjà démontré l'existence d'une désinformation organisée et systématique. Pour cacher quoi ? devient une question lancinante. Enquêter est difficile entre la désinformation elle-même et les fantasmes qu'elle autorise.
Gildas Bourdais reprend donc les témoignages et les documents les plus convaincants sur les secrets américains, retrace l'histoire du phénomène Ovni, et pose les questions essentielles, pour arriver à des opinions moins radicales et plus complexes, sortir enfin des clichés sur le sujet.
Sur la ressemblance des phénomènes Ovnis avec les légendes, mythes ou éléments des folklores populaires, Gildas Bourdais rappelle ainsi les deux positions courantes :
"Pour les auteurs sceptiques comme l'équipe Randle, Estes et Cone, l'équation est simple : les histoires d'enlèvements ne sont qu'un nouvel avatar de la mythologie. En France, cette interprétation avait été proposée depuis longtemps déjà par Bertrand Méheust. Que penser de cet argument ? Il y a des points communs, en effet, entre histoires d'ovnis et folklore, mais ce rapprochement critique devrait plutôt nous inciter à réexaminer ce folklore à la lumière des récits modernes. C'est ce qu'on fait d'autres auteurs, avec des interprétations d'un autre type, que l'on pourrait rattacher aux traditions ésotériques. C'est notamment l'idée, avancée par Jacques Vallée, que nous sommes manipulés par une "force de contrôle" qui nous trompe sur sa vraie nature (celle-ci restant très mystérieuse au demeurant). Une interprétation analogue, défendue en France par Jean Sider, parle plutôt d'une "intelligence" manipulatrice. Un point essentiel à retenir est que les historiens modernes d'ovnis viennent s'inscrire dans le prolongement de très anciennes traditions. Mais c'est faire preuve d'une grave méconnaissance de ces choses que de les traiter toutes d'inventions et de fabulations. Là aussi, comme pour la science-fiction, l'argument peut se retourner : qui nous dit que toutes ces légendes et ces mythes ne reposent pas sur des phénomènes authentiques, que chaque époque interprète à sa façon."
Ce livre intéressera tous ceux qui sont passionnés par le sujet.