images/livres/le-temple.jpg

Robert Cornuke est archéologue et ancien membre du FBI. Il est spécialisé dans les expéditions destinées à retrouver les lieux ou objets décrits dans la Bible, du Mont Sinaï à l’Arche d’Alliance. La question du véritable emplacement du Temple de Salomon ne présente pas seulement un intérêt archéologique ou historique, elle a des conséquences importantes pour les communautés religieuses concernées et peut influer sur le règlement du conflit israélo-palestinien.

La thèse très étayée de Robert Cornuke est confirmée par d’autres chercheurs et bouleverse les croyances actuelles sur l’emplacement du Temple. Selon ses travaux, le Mont du Temple ou Esplanade des Mosquées n’est pas le site des Temples de Salomon et d’Hérode. Les millions de pèlerins et de visiteurs qui, chaque année, viennent se recueillir devant le mur des Lamentations, mur occidental du Temple, ne seraient pas au bon endroit.

C’est en s’appuyant sur la Bible et sur les découvertes archéologiques récentes que Robert Cornuke nous conduit dans une enquête aussi passionnante qu’étonnante inscrite dans l’histoire et la tragédie de cette région si riche de traditions.

Au IVème siècle, nul n’était certain de l’emplacement des Temples, ce n’est que bien plus tard que s’est établi une fausse certitude que nombre de détails remettent en question.

« Il semble, nous dit l’auteur, que le crime soit le dénominateur commun de presque tous les grands dossiers historiques. Mais ce sont souvent les éléments cachés et inaperçus de notre passé lointain qui semblent en dire le plus, une fois découverts. »

Il y a d’abord ce que disent les Ecritures : « la Bible raconte comment le temple et Sion se superposent à la Cité de David » nous dit l’auteur, ce qui réoriente totalement l’archéologie de Jérusalem :

« Sion était le point de convergence. C’était la flèche flamboyante qui volait droit au Cœur de la Cité de David et de l’emplacement véritable du temple. Peu importent les efforts déployés par les chercheurs pour essayer de dissocier les deux lieux tout cela est vain. La forteresse de Sion (Metdudat Tsion) se trouve dans les limites étroites de la parcelle de terre des cinq hectares, connue sous le nom de « Cité de David ». Si nous trouvons Sion, nous trouvons l’emplacement véritable du temple car ils sont liés pour l’éternité. Ces trois lieux ne peuvent être séparés par les traditions, quelle que soit leur force, leur antiquité ou leurs traditions. Ainsi, si nous nous servons de la Bible comme médiateur, il n’y a pas d’autres endroits où trouver les temples que dans l’enceinte de la forteresse de Sion. »

Les indicateurs bibliques, les fouilles archéologiques, constituent autant de données en faveur de cette thèse. Dix objections ont été avancées contre cette thèse que William P. Welty démonte méthodiquement dans une annexe nécessaire. Sans doute, l’affaire est loin d’être close et les débats vont se poursuivre tant les enjeux religieux, prophétiques et politiques sont importants. Cependant, nous avons là une avancée majeure que l’archéologie devrait renforcer dans les prochaines années.

Source: La lettre du crocodile  

VOUS AIMEREZ AUSSI

Haut