1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
A la découverte des Temples maçonniques de France

Dans la préface à ce magnifique ouvrage, Pierre Mollier signale que la Franc-maçonnerie n’a que très progressivement, et assez tardivement pris conscience de son patrimoine culturel et particulièrement en ce qui concerne ses temples. Ce volumineux ouvrage magnifique vient ainsi combler un manque en témoignant de la diversité et de la richesse symbolique des temples maçonniques sur le territoire français.

L’ouvrage est organisé en trois parties dans lesquelles l’iconographie soignée du photographe Ronan Loaëc tient une place essentielle. La première partie étudie « comment le temple vint aux maçons. La « loge » et le « temple » furent longtemps séparés avant de se « conjoindre » par « évolutions successives ». Ludovic Marcos nous rend compte, de manière aussi pédagogique que passionnante, de ces évolutions, de ces « mises en forme » au cours des trois derniers siècles de Franc-maçonnerie. Il repère de grandes périodes, secouées par les guerres, les rapports divers tant à l’immobilier qu’au décorum jusqu’à la situation actuelle basée sur des concepts en fait très récents. La deuxième partie traite de l’art et la matière des temples : organisation spatiale, astres et zodiaques, signes de loge, symboles, mobiliers, pierres taillées, fresques, peintures, vitraux, cabinets de réflexion…

« Un rêve de pierre porteur d’un message de lumière à travers les âges, la référence au Temple quel qu’il soit, dès que l’on utilise ce mot, porte ses visions et ses sources multiséculaires, avec toutes sortes d’architectures, de frontons, d’arcatures, de colonnades, d’élévations à degrés. »

La Franc-maçonnerie colporte et magnifie, en particulier à travers ses imageries et ses décors, cet imaginaire d’un lieu harmonieux faisant écho aux représentations antiques et religieuses, aux édifices porteurs d’une certaine grandeur, à tout ce qui ouvre sur un rayonnement et une certaine sacralité.

Le Temple idéal ou idéalisé, même aux yeux de ceux qu’aucune spiritualité religieuse ne tente, finit par incarner l’image, bien proche du dessein de ses origines, d’une société plus juste et plus éclairée, d’une humanité réconciliée. »

Pour répondre à l’exigence symbolique et à l’expression de l’harmonie et de la beauté, un véritable art maçonnique a vu le jour, le plus souvent inconsciemment, pour constituer un patrimoine aussi original que traditionnel.

La troisième partie qui constitue la moitié de ce livre grand format de plus de six cents pages emmène le lecteur en voyage dans les Temples maçonniques de France, « d’un Orient à l’autre ». Si les constantes font que tout Franc-maçon se retrouve immédiatement chez lui quand il visite un Temple pour la première fois, chaque Temple présente ses spécificités, ses sensibilités, son âme ou son caractère propre. Ce sont près de deux cents Temples qui sont présentés dans l’ouvrage depuis Agde jusqu’à Villeurbanne en passant par les grandes cités françaises mais aussi de petites villes comme Gaillac, Nevers ou St Flour.

Il faut saluer le travail de tous les contributeurs à ce livre d’art exceptionnel qui fera date dans l’histoire d’un art maçonnique en constante évolution.