1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Dürckheim a réalisé dans sa propre expérience spirituelle une synthèse de l'Orient et de l'Occident. Proche de Maître Eckhart et de Jung, pratiquant de zen auprès des moines boudhistes japonais, Dürckheim a apporté tant à la psychothérapie qu'à la spiritualité.

Par ses entretiens, le lecteur découvrira l'expérience et l'enseignement d'un questeur authentique, une matière profonde pour la réflexion intellectuelle comme pour la méditation. Dürckheim rappelle l'importance de l'ascèse: "C'est une véritable ascèse, et sans ascèse il n'y a pas de progrès! D'après saint Thomas,. Quelle définition! C'est bien ça. et même si peu de gens y parviennent, ce chemin aboutit à la Présence. Celui qui l'a expérimentée n'a plus de doutes, mais il va toujours retomber dans une attitude fausse et infidèle à cette reconnaissance. On n'arrive jamais à la perfection et personne ne peut prétendre avoir atteint l'état de vigilance perpétuelle. dit la Bible."
Il aborde avec lucidité les questions essentielles que se pose celui qui s'engage sur une voie initiatique:
C'est un grand malentendu, on ne s'enfonce pas dans son moi existentiel, mais on cherche à s'ancrer dans l'Etre. Cela exige, comme nous l'avons dit, un travail indispensable sur son inconscient, sur soi-même, pas sur l'autre. On s'occupe de soi mais dans quel but?
Bien souvent, on constate chez les gens soi-disant une flatterie du petit moi, ou une fuite devant l'Essentiel, au nom duquel ils prétendent s'engager. Le grand scandale des ??? et des pharisiens, c'est précisément celle que le moi mondain jette sur le Christ en eux: Il est, lui, la Vie étouffée, le Chemin refusé, la Vérité non-reconnue."