1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Voici un livre courageux, original et nécessaire sur l’oeuvre de René Guénon.
Les guénoniens, comme à une époque les freudiens avec la psychanalyse, en transformant en dogme l’oeuvre de Guénon, ont figé un processus créateur, une pensée vivante et multiple.

L’auteur démontre, avec un oeil qui sait rester critique et mettre en évidence les lacunes, en quoi l’oeuvre de René Guénon propose une nouvelle voie spirituelle, un champ nouveau d’expression de la spiritualité.
Si Guénon n’a rien compris au boudhisme, s’il n’a pas pris conscience que l’hindouisme rassemble des courants très différents, parfois même opposés, son analyse générale de l’hindouisme reste l’une des plus pertinentes de son époque, et Guénon incarne parfaitement une rencontre possible occident-orient tels que certains l’ont rêvée et vécue, un orient idéalisé, un occident quelque peu diabolisé.
L’auteur analyse le processus initiatique selon Guénon et en montre à la fois la complexité, la richesse et la rigueur. Nous pouvons regretter que l’auteur, comme Guénon lui-même, contribue à maintenir le mythe de la contre-initiation, comme d’ailleurs celui de l’organisation initiatique authentique, confondant ainsi organisation humaine et lignée traditionnelle. Mais l’ensemble du travail de l’auteur devrait permettre à tous ceux qui veulent entreprendre une queste initiatique réelle, peu importe qu’il soit guénonien ou non, de se poser, avec Guénon, les bonnes questions, on ne peut en effet faire l’économie d’une ontologie de l’initiation, quitte à y apporter des réponses autres. Plus encore, ce livre peut contribuer à restituer l’engagement et la liberté propres à l’Aventure.
Enfin, l’ouvrage permettra au lecteur de mieux comprendre René Guénon, et l’incitera peut-être à le lire ou le relire autrement.