« Car leurs eschatologies imaginatives se rejoignent sur de nombreux points », nous-dit le chercheur Michael Chase du centre Jean Pépin / CNRS.


chase michael audela 2 1chase michael audela 2 2

Quand le Coran, Saint-Augustin et le néoplatonisme parlent d’une même voix .

La métaphysique renvoie à l’étude des principes premiers, d’ordre universel et atemporel, ces principes traversent âges, époques et civilisations.

Ainsi, quoi de plus universel que de s’interroger sur la « vision de l’au-delà » que se firent nos anciens ? Même s’ils ne disposaient pas de la même technologie que nous, ils n’en demeurent pas moins que leurs réflexions sont plus que jamais actuelles !

Michael Chase nous dépeint donc ici les nombreuses considérations qu’écrivirent Porphyre et Avicenne sur la vie avant la vie (« préexistence de l’âme avant notre venue au monde », réfutée par Avicenne), sur le trépas (souffle ultime ou l’âme se dissocie du corps physique et durant lequel un jugement se produit « une Âme lourde rejoint l’Hadès » et au contraire, « une âme légère s’envole vers l’Intelligible »).

En toile de fond se trouve la question d’une purification, posthume, possible….

Une intervention passionnante qui exposera de façon nouvelle la fonction de l’imagination (φαντασία, phantasía) présentée comme « réceptacle des formules rationnelles et facultés estimatives de toutes choses (logos) dont est porteuse l’âme et qui cherchent à se projeter au cours de l’incarnation »

Une imagination, assimilée au Pneuma, qui se trouve à mi-chemin entre le corporel et incorporel, dont le statut, médian, lui confère un rôle d’assesseur, d’intermédiation entre l’âme et le corps…

Avez-vous envie de vous plonger dans ces méditations d’une grande richesse où l’ombre des Oracles Chaldaïques, du Timée ou de Plotin sont omniprésentes ?

Une intervention filmée lors de la journée d'étude du 14 mai 2019, « L’au-delà dans l’Antiquité tardive, courants philosophiques, religieux et païens », Sorbonne, Paris. Remerciements à Andreea-Maria Lemnaru (Centre Léon Robin-LEM), Jean-Baptiste Gourinat (Centre Léon Robin-CNRS) et Michael Chase (Centre Jean Pépin-CNRS).