1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Philippe Langlet est un historien reconnu et apprécié de la Franc-maçonnerie. La plupart des textes qui fondent la Franc-maçonnerie furent rédigés en anglais. Les traductions successives, avec leurs approximations, leurs compromis, leurs erreurs même, se sont éloignées du sens originel des textes.

Philippe Langlet nous propose de retrouver ce sens premier à l’aide d’une nouvelle traduction, exigeante et contextuée historiquement. Philippe Langlet a pris soin de chercher le sens des mots utilisés à l’époque où ils furent employés, prenant ainsi en compte le « vivant » de la langue anglaise et l’histoire.
Ce ne sont pas que des détails qui sont ainsi corrigés. En effet, c’est parfois le sens même de la démarche initiatique, de sa spiritualité, qui était altérée par de mauvaises traductions.
C’est davantage un travail d’amoureux de la langue qu’un travail d’historien qui nous est proposé. Ainsi le lecteur entre avec plaisir dans les questionnements de l’auteur, dans les nombreux jeux de mots, les particularismes langagiers que les textes maçonniques recèlent.
La présentation choisie fait de ce livre un outil très pratique. En effet, texte original et traduction sont présentés en vis à vis.
Ce sont une vingtaine de textes qui sont ainsi mis à notre disposition dont Les statuts Schaw de 1598 et de 1599, Les chartes Sinclair de 1601 et 1628, Les quatre premiers textes écossais de 1696 à 1714, les manucrits Sloane 3329, Dumfries n°4, Trinity College, Graham, Wilkinson, Essex…, d’autres textes comme Le grand mystère des Francs-maçons de 1724, Le grand mystère dévoilé de 1726, Le mystère de la Franc-maçonnerie de 1730, La maçonnerie examinée en détail de 1730. Chaque texte est présenté de manière succincte mais dense et précise, soulignant ce qu’il faut savoir ou remarquer. L’ouvrage bénéficie d’une nomenclature utile au chercheur.
Un ouvrage indispensable dans une bibliothèque traditionnelle.

texte: Le Crocodile, http://lettreducrocodile.over-blog.net