1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Voici une heureuse réédition de ce livre devenu introuvable dans une collection de poche. Le livre rassemble 27 entretiens sur le tantrisme qui à la fois dépoussièrent et démystifient cet art d’être essentiel.

Les entretiens se caractérisent par une très grande liberté et une très grande rigueur, propres à l’approche non-duelle. Certains des titres de ces vingt-sept entretiens sont distinctifs du tantrisme : Ne cherchez pas une vie facile – La pensée ne peut aborder l’impensable – Le souffle, dernière porte avant le silence – Toute émotion vient de l’essence – La sécurité est un conte de fées – Tout projet est un manque de respect – On ne décide rien – Le voyage est la destination – On invente un monde pour se prouver qu’on existe – Pas de vérité cachée – La personne ne peut pas aimer – La peur n’a pas de cause – Vivre dans la beauté – Pas d’autre lien que l’amour.
Comme toujours dans le tantrisme, le quotidien est la matière immédiate de l’œuvre.
« Vous rencontrez quelqu’un, vous sentez cette immense possibilité et vous ne faites rien. Si quelque chose doit s’accomplir, cela se fera. On ne risque rien, on ne perd jamais rien. Il ne manque rien dans la vie. Si cela doit s’accomplir, cela se présentera… Mais il faut avoir cette disponibilité de ne pas rapporter chez soi, de ne pas créer, attendre, toucher quelque chose ; seulement regarder. C’est d’une grande beauté. A une certaine époque, j’aurais donné ma carte de visite, j’aurais souri, j’aurai fait quelque chose. Aujourd’hui, je regarde. Cela n’empêche pas de faire quelque chose, si nécessaire, mais sans éléments psychologiques. Ne pas essayer, rien à vendre, rien à présenter. A ce moment-là, des relations profondes se créent.
On le sent parfois, on sent entre nous des possibilités, mais ce n’est pas maintenant. Il n’y a pas l’espace, d’autres choses sont là. La vie se présente autrement, rien ne manque. Mais je sais qu’il y a une totale possibilité. Cela fait des amitiés profondes, de vraies amitiés.
On ne peut pas vivre avec beaucoup de personnes dans une vie, mais on peut avoir d’innombrables liens profonds, tous aussi profonds, beaux, uniques. Tout concourt à notre maturation, à stimuler en nous la beauté. Il peut y avoir une exclusivité extérieure, mais intérieurement, non. Être libre intérieurement.
Cependant un mystère, là, demeure. Les relations humaines ne sont pas ce qu’elles semblent être. Du point de vue de notre mémoire historique, nous n’avons pas les éléments nécessaires pour les comprendre. Il y a autre chose dans ces relations et cela doit rester un mystère. Ce n’est pas pour rien que nous avons oublié certaines choses. Nous ne pouvons pas comprendre du point de vue de l’espace qui sépare notre naissance de notre mort. Les relations que nous avons avec nos parents, nos enfants, nos amours, nos voisins, ne sont pas ce qu’elles semblent être. Autre chose est là… »
Le tantrisme appartient à l’art grandiose de ne rien faire. Il conduit à la découverte de ce qui est là, beauté de l’être, plénitude du vide, infinité créatrice…