1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Le Yogasutra de Patanjali est un texte incontournable de la spiritualité et de la philosophie indiennes. Le commentaire de ce texte par Vy?sa en est un un développement étonnant. En effet, alors que dans la plupart des cas les développements diluent la pensée initiale, Vy?sa réussit à lui donner un rayonnement plus vaste sans la dénaturer.

Cette traduction se conforme aux commentaires de Vijñ?na Bhik?u, indiquant les variantes proposées par V?caspati Mi?ra. Le lecteur trouvera dans ce livre le texte original en sanskrit et sa translittération à côté de la traduction française.
Ce texte majeur, lucide, pertinent, vise à la transformation de la réalité de la souffrance par une médecine du corps, de la parole et de l’esprit.
Le texte est divisé en quatre quarts : L’arrêt du psychisme, les moyens de réalisation, les pouvoirs supérieurs, la libération.
Le Yoga bh??ya de Vy?sa est un texte étonnant par sa précision. La connaissance des mécanismes du psychisme par l’auteur, et ses maîtres, laisse loin derrière nos modèles occidentaux. Surtout, en contexte de voie d’éveil, nous avons là un traité remarquable pour saisir la nécessité et la technicité de « stopper la représentation » ou « stopper le monde ».
Extrait :
« Et l’on voit qu’il y a séquence dans les choses éternelles. Il y a deux éternités : l’éternité de ce qui ne change pas et l’éternité de ce qui se transforme. Il y a la première pour le Sujet, la seconde pour les substances fondamentales. Est éternel ce dont l’essence n’est pas détruite alors qu’il se transforme. Et il y a éternité des deux [Sujet et substances fondamentales] parce qu’il n’y a pas destruction de leur essence. Dans le cas des transformations des substances fondamentales, buddhi, etc., il y a une séquence qui a un achèvement et est inférée de la fin de la transformation. Dans le cas des substances fondamentales éternelles soumises aux transformations [il y a une séquence] qui n’a pas d’achèvement. Dans le cas des Sujets délivrés éternels et ne changeant pas, établis rien que dans leur forme propre l’existence de leur être propre est appréhendée selon une séquence. Donc dans ce cas aussi [une séquence] qui n’a pas d’achèvement est postulée sur la base de l’action d’exister à la suite de l’emploi du mot [« existe »]. »
Le Yoga bh??ya de Vy?sa est particulièrement pédagogique. C’est un traité « pas à pas » qui convient bien au lecteur occidental rationnel qui pourra ainsi appréhender ou construire les concepts philosophiques correspondant à ce qui est proposé. Le pratiquant trouvera dans ce traité matière à organiser ses expériences, et à placer les éléments de sa pratique dans un contexte philosophique adapté.