1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Se référant aussi bien à l’Occident qu’à l’Orient, le Père de Mello invite ainsi le pratiquant à inscrire sa prière dans un respir conscient, à faire taire les pensées, à ouvrir le cœur, à répéter le nom de Dieu, etc. Il insiste à la fois sur l’importance de la communauté et du directeur spirituel.

« Si vous ne pouvez trouver un directeur spirituel, demandez à Dieu de vous guider et commencer par accorder quelques minutes chaque jour à la contemplation sous la forme des exercices de prise de conscience ou sous celle de certains exercices plus simples, qu’on trouvera ci-après. Et même durant le temps de votre prière, essayez tout doucement de diminuer la somme de réflexion que vous faites et de prier davantage avec votre cœur. Sainte Thérèse d’Avila avait coutume de dire : « L’important, ce n’est pas de beaucoup penser mais de beaucoup aimer. » Alors, aimez beaucoup pendant le temps de la prière. Et Dieu vous conduira, même si c’est à travers une période de tâtonnements. »