Corbin et Massignon : deux précurseurs ? Si Corbin  a beaucoup étudié, et vénéré, la gnose chiite iranienne en mettant en évidence  sa place de médiatrice entre Orient et Occident, Massignon, lui, se passionna pour le sunnisme…
Souhaitez-vous découvrir le parcours de ces deux hommes exceptionnels et l’influence que Hallaj, Ibn’ Arabî, Averroès ou Sohravardî eurent sur leur pensée ?
Louis Massignon et Henry CorbinLouis Massignon et Henry Corbin
Henry Corbin est connu pour avoir donné ses lettres de noblesse au "Monde Imaginal", en réhabilitant la place de l’angélologie et la force du  terme "d’intermédiation" qu’il définissait comme "monde intermédiaire" : le monde de l’âme comme monde intermédiaire entre le monde de l’intelligence et le monde matériel.
Pour Christian Jambet : "l’idée d’intermédiation que Corbin a osé emprunter n’est pas seulement une intercession, c’est beaucoup plus puissant que cela !. 
L’(inter) médiation, c’est la réconciliation de l’unité transcendante, terrible, du Dieu Juge et la nécessité de l’exercice providentiel de la divinité dans les mondes inférieurs…  
Pour Corbin, par et grâce au  Monde Imaginal, la réconciliation s’opère entre l’histoire (avec un petit « h »  à contrario de la Hiérohistoire) et ses malheurs… la réconciliation se fait entre l’Origine et la Fin, entre la face de Dieu et celle de l’Homme, entre l’Amour et la Connaissance…."

Selon vous quelles relations doivent entretenir mystique, philosophie et religion ? Qu'entend-t-on par la notion de "Lumière" … En chrétienté ou dans l’Islam…. ? Eléments de réponses de Christian Jambet dans cet exposé de 52 minutes enregistré dans le cadre du 7ème colloque des Journées des Amis d’Henry et Stella Corbin.