1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Auteur de la Divine Connexion, le Dr Melvin Morse, médecin, pédiatre et urgentiste, professeur à l’Université de Washington s’est spécialisé dans l’analyse des expériences aux frontières de la mort.

Il existe aux USA une culture de la mort très éloignée de la culture française qui reste dans le déni de toute expérience post-mortem. Au contraire, dans les pays anglo-saxons notamment, on admet les phénomènes, sans les interpréter sur un mode religieux, pour mieux les étudier.
La première partie de l’ouvrage est un recueil de cas exemplaires d’expériences spirituelles variées ayant un rapport avec la mort, N.D.E., manifestations après départ, visions guérissantes, rêves et visions précédant un décès, etc.
Dans la seconde partie de l’ouvrage, l’auteur, qui s’inscrit dans la lignée d’un Carl Sagan, développe une approche scientifique et philosophique tout à fait intéressante de la fonction du lobe temporal droit :
« Nous possédons à présent la science génétique et nous n’avons pas besoin de revêtir ce savoir de termes spirituels. (…)
Nous devons reconnaître que notre conscience individuelle grandit et évolue pendant que nous vieillissons, tout comme notre conscience collective. Nous n’avons plus de prêtres-rois qui régissent nos vies. Bien des sociétés sont basées sur des structures démocratiques où la liberté d’information est une valeur fondamentale. (…)
La science essaie déjà de définir la spiritualité, non seulement dans mes recherches mais aussi dans celles de bien d’autres. Les mathématiciens spécialistes du chaos parlent maintenant de développer des équations qui définissent la face de Dieu. (…)
Les physiciens nous disent plus ou moins la même chose au sujet de la théorie quantique et de la nature de la réalité. Ils nous précisent que si leurs recherches ne nous étonnent pas, c’est que nous ne les comprenons pas. Il sont dû m’expliquer que tout ce qui paraît si réel disparaît dès que l’on regarde de près la nature de la matière.
En outre, la plupart de la matière de l’univers ne semble pas exister ! Au mieux, elle existe de la façon dont nous comprenons actuellement. (…) »
Melvin Morse invite le lecteur à apprendre à utiliser son lobe temporal droit. Il aspire à une civilisation nouvelle basée sur une alliance entre le lobe temporal gauche, celui de l’analyse et du verbal et le lobe temporel droit, non verbal, intuitif, global, direct. Sa démarche le conduit vers des préoccupations qui constituent les préalables à toute quête initiatique :
« La première étape pour y accéder consiste à fermer nos cinq sens qui nous permettent de percevoir la réalité locale. Il y a une très jolie symétrie à cela puique il s’agit d’éteindre le narrateur interne qui, lui, se trouve dans le lobe temporal gauche responsable du langage.
Cette zone du cerveau est responsable du langage mais aussi de la communication avec les autres humains. Cela nous permet de mieux capter et de comprendre les informations arrivant du lobe temporal droit, qui nous permet à son tour de « communiquer avec Dieu », expression la plus simple pour désigner les autres couches d’informations qui se cachent derrière toute réalité. »