1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Félix de Rosnay, secrétaire de cette société secrète, avait rédigé là une excellente synthèse de la doctrine du Hiéron ainsi qu'une excellente introduction à cet hermétisme particulier en lien avec l'Etoile Internelle. Faut-il voir dans cette restauration et dans cette réédition un signe des temps ?

L'idée du Hiéron, l'idée centrale que la Société des Fastes Eucharistiques a voulu mettre en évidence à travers ce monument du Hiéron est " l'ordre ethnarchique mondial ". Commencé en 1890, le monument fut achevé en 1893. De style ionien, son symbolisme, dominé par trois signes, la pomme, le thau et le chrisme, prend toutefois sa source dans les traditions égyptienne et salomonienne.
Félix de Rosnay introduit à une oeuvre considérable, aujourd'hui oubliée malgré les travaux de Paul Le Cour et d'Atlantis, dont les textes peuvent être étudiés à la Bibliothèque Nationale de France. C'est une oeuvre religieuse, artistique, politique, sociale et scientifique qui veut poser les bases et les principes du " Règne de Jésus-Christ ". cet enseignement demeure difficile et fascinant. La volonté de la Société des Fastes était bien de restaurer un hermétisme chrétien visionnaire qui en bien des points s'opposait à la doctrine catholique formelle et se dégageait tout en les respectant des exotérismes particuliers pour mettre à nu une doctrine essentielle, présente avant le christianisme historique, une tradition primitive.
Le livre de Félix de Rosnay est peut-être un livre d'actualité.