1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Robert Bonnell, spécialiste de Dante, a réalisé un film remarqué, diffusé sur Arte, L'enfer de Dante. L'exégèse qu'il nous offre dans ce livre est remarquable à plus d'un titre.

Notre ami Lima de Freitas avait déjà percé l'arcane du 515 dans l'oeuvre de Dante. Cette fois, Robert Bonnell analyse dans le détail, ce qu'ont pu être le dessein et le chemin initiatiques de Dante à travers les trois mondes de l'Enfer, du Purgatoire et du Paradis, qui fondent sa Divine Comédie.
Nous sommes là au coeur de l'hermétisme chrétien. Robert Bonnell perçoit sept axes dans la pensée de Dante :
" 1- Dante est un " mystique authentique " et un maître spirituel, qui se met en scène comme " un adepte ", un " initié ", en quête de l'Immortalité. Il est guidé, successivement, par Virgile, maître de Raison Humaine, par Béatrice, maître de Sagesse Divine et par Saint Bernard, maître Initiateur Divin.
2 - Le décryptage de ce que nous pouvons appeler la symbolique générale de la Divine Comédie passe par les deux optiques exaltées par la Mythologie Antique : le symbolisme naturel et le symbolisme humain, mêlés selon une subtile " alchimie ".
3 - La langue italienne commune, dénommée aussi " langue vulgaire ", adoptée par Dante, à la place du latin en vigueur à l'époque, permet au Poète de situer ce symbolisme dans une large gamme d'expression : affective, poétique et intellectuelle.
4 - Un monde de références se développe, pour qui sait les percevoir, à travers toute une cosmologie, une psychologie, une philosophie et une science qui appartiennent à cette époque des XIIIe et XIVe siècles.
5 - La dimension véritablement " permanente et universelle " s'exprime avec beaucoup de clarté dans la fameuse épître que le Poète joignit à son manuscrit, confié à son protecteur du moment, Can Grande Della Scala.
Il y précise en effet qu'il a voulu enseigner aux hommes qui vivent en ce monde comment s'évader de leur misérable état et parvenir à la Félicité. Il s'agit là du Salut, dans l'optique Chrétienne, et de la manière de le réaliser, mais ceci, également, avec des connotations gnostiques.
La queste de Dieu, sous l'inspiration de l'Amour et l'attrait du Divin, personnalisés par Béatrice, en premier lieu, se double en effet d'une queste de la Lumière et de la Sagesse, qui passent aussi par la Connaissance.
Il y a trois aspects à la voie du salut, telle que Dante l'évoque : la Théologie, la Cosmologie et l'Anthropologie.
Seule la maîtrise de ces trois aspects, évoquée par le Poète, au cours de son voyage initiatique dans les trois mondes de l'Enfer, du Purgatoire et du Paradis, permet d'atteindre le but.
6 - Chacun des trois mondes visités se présente comme une étape spécifique de la queste spirituelle :
L'Enfer, monde du physique, correspond à la mise à l'épreuve de toute la dimension corporelle et matérielle de l'Homme. D'un point de vue alchimique, il correspond au cadre de l'OEuvre au Noir.
Le Purgatoire, monde du Microcosme Humain ; correspond aux épreuves du rachat et de la purification.
D'un point de vue alchimique, il correspond au cadre de l'OEuvre au Blanc.
Le Paradis, monde du Cosmique et du Divin, correspond à l'Union avec Dieu et avec le Cosmos tout entier, au contact de tous les Bienheureux.
D'un point de vue alchimique, il correspond au cadre de l'OEuvre au Rouge.
Notons que le Paradis Terrestre, selon le Poète, se situe au sommet de la Montagne du Purgatoire et se trouve donc rattaché à ce deuxième monde.
7 - Dante rencontre, dans ces trois mondes, avec valeurs d'exemples, tout un ensemble de personnages ou de monstres, empruntés à la Mythologie Antique, de personnalités contemporaines et appartenant à son " vécu ", de maîtres spirituels et, enfin, les hiérarchies célestes et les Bienheureux de tous les temps.
Ils incarnent, en des lieux et des circonstances particulières, les divers archétypes de comportement, les vices et les vertus, les perversions et les valeurs d'évolution et de transcendance, jusqu'à l'extase finale du Poète dans l'Empyrée, ciel éternel et immobile.
En conclusion sur ces grands axes de pensée, Dante se met en scène comme un Initiable, qui, conscient des conditions de l'Homme après la chute originelle, cherche, dans la perspective d'une alchimie spirituelle, à " se transmuter ", pour réaliser, selon la belle formule de Louis Lallement : L'Union Transformante avec Dieu . "
Pour traiter ces sept axes, Robert Bonnell invite le lecteur à un véritable parcours initiatique, en sept étapes également, sept chapitres, qui abordent successivement les 5 âges de la destinée, les 9 oeuvres écrites de Dante, la figure centrale du voyage initiatique, les Nombres, la symbolique sacrée des sites, dans les trois mondes de la Divine Comédie, les phases successives du Grand OEuvre Alchimique et enfin les 22 Arcanes de la Divina Commedia.
Ce travail, considérable, de l'auteur, propose au lecteur nombre d'indices qui jalonnent, non pas un chemin, mais les multiples pistes que Dante a voulu laisser quant à la réalité de la queste.