1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Tout le monde se souvient des Dialogues avec l'ange, l'un des textes marquants de la mouvance Nouvel Âge en France. Ce livre, hommage à l'auteur des Dialogues est formé de trois parties, très différentes, qui portent, chacune, un témoignage particulier et ont leur propre fonction.

La première partie de l'ouvrage est un entretien entre Gitta Mallasz, Bernard et Patricia Montaud, où Gitta Mallasz apparaît avec sa spontanéité et sa verve habituelles. Cet entretien fait pénétrer le lecteur à la fois dans le quotidien de Gitta Mallasz et dans la profondeur de sa pensée, de son expérience. C'est une petite bonne femme à la fois simple et exceptionnelle qui apparaît.
La deuxième partie de l'ouvrage rassemble quelques inédits de Gitta Mallasz, un journal de ses derniers mois, et sous le titre Le testament de l'ange, le récit de l'expérience, intense, vécue par Bernard Montaud qui l'a accompagnée les quinze derniers jours de sa vie, au plus proche donc de cette mort-naissance : "dis-leur ! Il n'y a pas d'extase, pas d'exaltation mais l'ordinaire devient si grand." Histoire d'une délivrance, initiation, renaissance, histoire de la puissance sacrée et de la poésie magique de l'expérience finalement la plus banale qui soit : mourir.
La troisième partie consiste en un nouveau regard sur la mort, né de ces quinze derniers jours de la vie de Gitta Mallasz. Lydia Müller fait un parallèle entre les classiques sept étapes de la mort et celles de la naissance.
Vie exceptionnelle. Mort exceptionnelle. Ce livre témoigne de la personnalité de Gitta Mallasz et de son influence peu commune.