1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Il est difficile d’écrire sur Debord. D’ailleurs on ne saurait écrire sur Debord, on peut tenter avec plus ou moins de bonheur d’écrire sur sa rencontre, physique, intellectuelle ou spirituelle, avec Debord.
C’est pourquoi Anselme Jappe réussit ici une performance en nous offrant un livre passionnant et très authentique sur la vie, l’oeuvre de Guy Debord et, plus important, une réflexion sur la pertinence de Debord pour nous-même, aujourd’hui et demain, également peut-être une invitation à relire Marx avec un autre regard, moins spectaculaire.
Les thèmes fondamentaux de la situation, du projet, du vécu, et de la praxis, qui ne sont pas spécifiques à Guy Debord, ont trouvé chez lui leur développement le plus abouti. Guy Debord est également un exemple rare d’impeccabilité et de liberté que devraient méditer tous les donneurs de leçons.
Citons Anselm Jappe :
"Quelqu’un qui l’a bien connu l’a défini comme l’homme le plus libre que j’aie jamais rencontré. Debord a intéressé son époque non seulement par son travail théorique et pratique, mais aussi du fait de sa personnalité et de l’exemple vivant qu’il représentait. Sa gloire est de ne jamais s’être soucié de carrière ou d’argent, malgré les nombreuses sollicitations, de n’avoir jamais tenu de rôle dans l’État, ni obtenu un seul de ses diplômes, hormis le baccalauréat, de n’avoir pas eu de contact avec les célébrités de la société du spectacle, de ne pas avoir utilisé ses canaux ; et d’avoir malgré tout réussi à tenir une place importante dans l’histoire contemporaine. Debord se présente comme un exemple de cohérence personnelle, qui ne vient pas, comme chez d’autre d’un idéal ascétique, mais d’un authentique dégoût pour le monde environnant. Il peut affirmer De prime abord, j’ai trouvé bon de m’adonner au renversement de la société, à une époque où cela devait sembler bien lointain, et depuis lors, je n’ai pas, comme les autres, changé d’avis une ou plusieurs fois, avec le changement des temps ; ce sont plutôt les temps qui ont changé selon mes avis. "
Debord, plus que jamais indispensable.

Éditions Via Valeriano, 161 rue de Lyon, 13015 Marseille

texte: Le Crocodile, http://lettreducrocodile.over-blog.net/