1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Freud a révélé à un Occident plein de préjugés l'existence de l'inconscient et la fonction des rêves, toutes choses connues et maîtrisées par la plupart des Traditions qui, depuis longtemps, ont investi la psyché humaine. Cette reformulation nécessaire a été à l'origine des développements thérapeutiques conséquents que l'on conna”t aujourd'hui et qui dépassent largement le cadre de la psychanalyse.
Georges Romey s'est appuyé sur les travaux de Robert Desoille en 1923 qui est à l'origine du concept de "rêve éveillé libre". Pendant vingt-cinq ans, Georges Romey a expérimenté et affiné cette voie thérapeutique. Cet ouvrage synthétise ses travaux d'une manière claire et efficace pour le thérapeute comme pour le conseil en développement personnel.
Mais qu'est-ce que le "rêve éveillé libre" ? "Ce n'est pas, précise Georges Romey, comme son nom le laisserait supposer, une incitation à fuir dans quelque douteuse rêverie. Ce n'est pas non plus un banal avatar de la psychanalyse. C'est une méthode à part entière, efficace,d'utilisation aisée, dont les effets positifs sont rapidement perceptibles.
Le rêve éveillé libre résulte d'un aménagement de la méthode conçue par Robert Desoille à partir de 1923 et qu'il exerça sous l'appelation de rêve éveillé dirigé. Je reviendrai, dans un prochain chapitre, sur les circonstances qui m'ont conduit à rompre avec la directivité desoillienne et les raisons qui me paraissent, aujourd'hui, commander le refus de cette directivité.
Je propose de considérer que le rêve éveillé libre est un instrument utilisable par tous les psychothérapeutes, à quelque école qu'ils se réfèrent, à la condition qu'ils veuillent bien admettre que le matériau recueilli pendant la séance se prête tantôt à une lecture freudienne, tantôt se laisse traduire à l'aide de la pensée jungienne. Bien des images soumises à l'interprétation s'éclaireront grâce aux apports de C.R. Rogers. Parfois même les propositions de Paul Diel ou d'A. Janov permettront d'affiner la compréhension des symboles.
La vertu première de la méthode est de promouvoir une dynamique psychologie. Son application réactive le processus d'évolution du psychisme qui s'était figé sous la pression d'excessives protections du Moi conscient. La situation de relaxation détermine un ralentissement du métabolisme. L'état de conscience modifié qui en résulte ne ressemble ni à la conscience ordinaire ni au sommeil. Il favorise l'émergence d'images exprimant la problématique du patient, véhicule les échanges entre l'inconscient et lechamp de la conscience, renvoie aux vécus pathogènes de l'enfance et permet une complète mémorisation du "rêve"."
Cette approche peut servir de multiples objectifs : éliminer la souffrance engendrée par les états dépressifs - Rétablir l'estime de soi - Agir dur des symptomatiques corporelles - Agrandir le champ de la conscience - Renforcer le sentiment d'identité - Stimuler les défences immunitaires, etc.
La voie du rêve est une voie de liberté et de réconciliation. C'est pourquoi elle est à la fois thérapeutique et initiatique puisqu'elle initie à soi-même.
Georges Romey construit sa démarche à partir de nombreux exemples de séquences oniriques produites par ses patients. En illustrant chaque étape du processus, il permet au lecteur d'appréhender au mieux le "rêve éveillé dirigé".
A découvrir.