1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Cette méthode pratique d'art divinatoire est le troisième volume de Kris Hadar sur le Tarot. Cette fois l'auteur l'auteur consacre les 500 pages de ce volume à la divination. Il aborde tous les aspects du tirage en croix en quatre parties.
La première partie aborde les bases de la tarologie et constitue une synthèse de ses écrits précédents. La deuxième partie enseigne les codes d'interprétation des arcanes, les rencontres de cartes et les diverses méthodologies destinées à une manipulation du jeu la plus opérative possible. La troisième partie raconte la genèse et l'évolution du tirage en croix et décrit en même temps les différentes techniques d'interprétation. Enfin, la dernière partie expose les connaissances, les pratiques, les subtilités nécessaires à une approche professionnelle du Tarot.
Kris Hadar insiste sur le fait que seul le travail permet de pénétrer les arcanes du Tarot et de le servir en même temps que le Tarot nous sert. La science tarologique nécessite un engagement sans faille. Ceux qui réussissent avec le Tarot, vivent corps et âme avec lui et par lui. Le Tarot est devenu leur ascèse.
"Déterminer l'empathie est difficile pour le débutant qui "sait" ce que signifie son arcane sans pour autant en posséder la "compréhension".
Il est facile de "savoir" les définitions d'un arcane. Il suffit de "mémoriser" les définitions de base. C'est le réflexe de toute personne qui aborde la divination pour la première fois. Elle pense qu'en récitant mot à mot ce qu'elle a appris, elle pourra facilement interpréter le jeu. Certes, il n'est pas inutile d'avoir des mots clefs qui "rappellent" l'idée-force symbolisée par l'image, mais ils doivent aussi d'adapter pour devenir d'autres mots qui se moulent parfaitement au pourquoi du tirage.
Il ne faut pas perdre de vue que la "mémorisation" des mots provoque l'"intellection" des définitions des arcanes. Or, l'intellection a pour effet de sortir le mot du contexte qui lui donnait vie et d'éloigner le tarologue de la "compréhension" de l'arcane. Comprendre, c'est "saisir" par delà l'image l'impression qu'elle véhicule, puis trouver les mots justes servant à l'exprimer.
Conclusion : L'empathie, qui est la capacité de s'identifier à son jeu pour ressentir ce qu'il symbolise, ne peut être déterminée en fonction des mots appris par coeur.
Il n'y a pas d'autre choix que celui d'abandonner "résolument" TOUT ce que l'on sait de la carte pour laisser l'image parler d'elle-même."