1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Compagnons au Fil de la Loire est un magnifique hommage au Compagnonnage. Rédigé par Laurent Bastard, Conservateur du Musée du Compagnonnage de Tours, publié par Jean-Cyrille Godefroy, Compagnons au Fil de la Loire fait aussi bien partie des "beaux livres" que des livres d'études et de références. Il intéressera tant l'étudiant de cette institution essentielle à la civilisation française, le Compagnonnage, que l'amoureux du bel ouvrage ou le passionné des métiers de tradition.

Mais pourquoi "au Fil de la Loire" ? Laurent Bastard répond dès son introduction :
"Etudier le Compagnonnage, c'est, à un moment ou à un autre, arriver en Val de Loire et y séjourner durablement. La division entre les Devoirs, épisode essentiel de sa légende et mythe fondateur, a pour théâtre la ville d'Orléans : la grande querelle entre Gavots et Devoirants serait, en effet, née à l'ombre des tours de la cathédrale. En outre, de nombreuses sociétés compagnonniques auraient ou ont pris naissance dans les cités ligériennes : les tanneurs-corroyeurs à Azay-le-Rideau, les vanniers à Orléans, les sabotiers et les boulangers à Blois. Enfin, la région a été un pôle de recrutement intense pour les tisseurs, les couvreurs, les charpentiers, les tailleurs de pierre. De fortes personnalités, au rayonnement national, ont vu le jour entre Nantes et Orléans. Il est donc évident que le Val de Loire a été - et demeure - un terroir privilégié pour le Compagnonnage, au point que les Compagnons et même le grand public qualifient la Touraine de Berceau du Compagnonnage, et de Mecque du Compagnonnage la ville de Tours."
Et il est vrai que le Val de Loire est un étonnant creuset pour le Compagnonnage. Le lecteur qui descend le fil de la Loire, voyageur privilégié qui dérive tant dans le temps que dans les esprits ou les arts, est vite envoûté par la richesse du Compagnonnage. Sous l'Ancien Régime, il assiste à la fondation des Compagnons tanneurs à Azay-le-Rideau, nous sommes au début du XIVème siècle puis aux événements, réels ou non, qui fondent le mythe à l'origine des différents courants du Compagnonnage, Compagnons du Devoir, Compagnons du Devoir de Liberté, enfants de Maître Jacques, du Père Soubise ou du Grand Roi Salomon, mythe de fondation autant que mythe de division. Les événements, rapportés tant par l'histoire que par les légendes jalonnent la vie compagnonnique jusqu'au XIXème siècle, considéré par certains comme l'âge d'or du Compagnonnage. Pourtant ce siècle, sera celui des remises en question, des hésitations, face à une société en pleine mutation avec l'industrialisation. Au début de ce siècle les compagnons sont très nombreux, certains se radicalisent par la violence. L'apparition des mutuelles et des syndicats va entraîner une perte d'effectif et d'influence. Après 1848, la nécessité de se fédérer apparaîtra à beaucoup comme indispensable à la survie du mouvement. Cette crise d'identité se poursuivra dans la première moitié du XXème siècle. Certains métiers vont en effet disparaître. Les deux conflits mondiaux affecteront notamment le Compagnonnage. Il faudra attendre 1950 pour que le Compagnonnage reprenne force et vigueur à travers trois mouvements bien structurés pour faire face aux nouveaux défis qui s'offrent à eux.
Le lecteur croise dans ce voyage de grands personnages, des personnalités étonnantes comme Jehan de la Mothe, cordonnier Tourangeau, Emile Delataille, un maître de l'art du trait, Abel Boyer, maréchal-ferrant et maître fauconnier, Leopold Habert, le grivois serrurier, ou encore Alphonse Méniot, le "Forgeron de la paix".
Ce livre, magnifiquement illustré, vous fera rêver en même temps qu'il vous permettra de comprendre bien des aspects de notre société et mieux cerner la place si essentielle du Compagnonnage en France :
"Au-delà de leurs différences de traditions, de métiers, d'état d'esprit, les membres de ces mouvements sont tous des Compagnons du tour de France. Comme par le passé, ils témoignent de la permanence d'une culture originale au sein du monde du travail, souvent déroutante dans sa diversité, mais toujours caractérisée par la fidélité au Devoir et par la volonté de transmettre leur patrimoine aux générations futures. C'est à cette découverte du Compagnonnage, à travers les siècles au fil de la Loire, que le lecteur est à présent convié."

texte: Le Crocodile, http://lettreducrocodile.over-blog.net/