images/livres/vacuite-non-dualite.jpg

Javier Garcia Campayo n’est pas un inconnu pour les hispanophones. Psychiatre à l’hôpital universitaire Miguel Servet et professeur à l’université de Saragosse, il s’est fait connaître comme spécialiste de la méditation de pleine conscience et dirige un Master de Pleine Conscience dans son université. Auteur de nombreux livres, c’est la première fois qu’il est traduit en langue française.

L’ouvrage est naturellement d’orientation non-dualiste. « La non-dualité, nous dit Javier Garcia Campayo, est probablement le concept le plus important des philosophies et religions orientales mais aussi l’un des plus ambigus. » Si la non-dualité, comme concept, et comme praxis, est très présente dans les traditions orientales, elle n’est pas absente des traditions occidentales, quoi que plus discret.

Javier Garcia Campayo distingue quatre types de dualité, la dualité des concepts bipolaires, la dualité dans la méditation, la dualité de ce monde face à un autre plus élevé et la dualité sujet-objet, qui s’effacent dans l’expérience non-duelle. Il associé la « déconstruction du moi » avec la réalisation de la non-dualité sujet-objet.

Dans la première partie de l’ouvrage, il s’efforce d’établir les mécanismes de construction du moi et ses conséquences, jugées néfastes. A contrario, il suggère les bénéfices d’une non-existence du moi qui ouvre sur la vacuité.

La deuxième partie permet au lecteur d’approcher les regards non-dualistes de diverses traditions contemplatives, bouddhisme, taoïsme, advaita vedanta et de présenter succinctement les techniques déconstructives du moi mises en œuvre par ces différents courants. Remarquons l’absence dans cette étude du shivaïsme non-dualiste cachemirien, fleuron des traditions non-dualistes.

La troisième partie, la plus développée traite des méthodes de déconstruction du moi. Il commence par rappeler les limites de la méditation de pleine conscience qui renforce finalement la dualité, l’identité de l’observateur et la séparation. C’est sans doute le point le plus important du livre car il permet d’entrer dans les subtilités de la méditation non-duelle. Javier Garcia Campayo analyse ainsi les différents types de méditations déconstructives, qu’elles soient d’attention ou d’investigation, formelles ou non-formelles, et propose d’expérimenter la non-dualité à travers la perception, l’action et la pensée. Il rappelle les caractéristiques communes de ces expériences quelles que soient les traditions : lumière, extase, non-temps, vacuité, transcendance, non-séparation.

Si l’approche de l’auteur reste universitaire, elle n’en est pas moins utile par les multiples clarifications apportées sur la base de l’expérience. Surtout, il invite le lecteur à exercer sa vigilance et sa liberté dans l’exploration de sa propre pratique.

Source: La lettre du crocodile

VOUS AIMEREZ AUSSI

Haut