images/livres/lart-du-talissement.jpg

C’est un livre aussi utile que passionnant. En étudiant les processus de réalisation d’un talisman, Fred MacParthy clarifie la nature et la fonction de nombreux objets souvent mal identifiés et mal compris, que ce soit dans les cultures populaires ou les milieux ésotériques, notamment occultistes.

La talismanie est à la fois un art et un langage d’une grande subtilité qui s’inscrivent dans un environnement traditionnel précis, malheureusement souvent dégradé ou tronqué ce qui entraîne de nombreuses confusions ou réductions de sens.

« Nombre de personnes, précise Fred MacParthy, croient que la Talismanie se réalise au sein d’une cérémonie d’invocation ou d’évocation. Or, en réalité, cette discipline magique est directement liée à la méditation, à l’art de l’écriture, de la calligraphie, de la gravure, et surtout à la prière, aux oraisons et à l’art de « la voix de la parole ». »

Cet art relève avant tout de la tradition orale ce qui explique l’absence quasi générale d’écrits sérieux au sujet de l’élaboration de ces objets si particuliers. S’il y a bien une dimension magique dans cet art, c’est dans son sens le plus élevé :

« Toute magie qui ne prend en compte que les aspects psychologiques du phénomène n’est pas une magie, mais une méthode d’auto-persuasion qui ne tourne qu’autour de notre nombril. La Magie est Divine par essence, elle doit nous faire prendre conscience de notre lien avec le Tout, puis avec le divin. C’est la condition qui fait que l’évolution de notre être devient effective, et non que nous nous replions sur notre ego. Donc, la Talismanie est bien plus qu’une concentration de la volonté du magiste sur un objet inanimé, de la prononciation de quelques noms divins ou noms barbares, du tracé de quelques sceaux dont on ne connaît pas vraiment le sens et la portée et bien plus que la projection d’un désir refoulé ou non. La Talismanie est l’art de se relier à l’essence d’une chose, d’en saisir son archétype, toute chose prenant sa source dans le divin, puis de faire descendre son influence ici-bas en la synthétisant à travers la foi dans le sacré. »

Il existe plusieurs types de talisman dont la fonction est souvent révélée par l’étymologie : talisman, amulette, pentacle, phylactère… Fred MacParthy invite le lecteur à distinguer le talisman, le sceau, la signature, pour une meilleure compréhension de cet art. Après avoir étudié les différentes formes de talismans et leur relation avec les carrés magiques, et les différents supports, avant d’insister sur la nécessité et la fonction de l’intention, kawanah en hébreu, qui demande une structuration rigoureuse. La simplicité, la voie la plus directe sont recherchées. « Prier juste », s’orienter par le rappel de soi ou le lâcher prise, sont les clés de l’art de la talismanie.

La dernière partie de l’ouvrage est pratique : anges, noms divins, versets bibliques employés, outils de réalisations, création et consécration d’un talisman.

Il est souvent question de foi dans cet ouvrage, soit d’accord avec le divin, ce n’est pas la « fabrique » qui compte mais ce qui relie.

Source: La Lettre du Crocodile

VOUS AIMEREZ AUSSI

Haut