Je suis la voie, la vérité et la vie

Le philosophe Jean Borella s’est beaucoup interrogé sur le sens du surnaturel, cette faculté à franchir les limitations ordinaires de nos sens communs, et approcher cet au-delà de la nature : la surnature. Renouer avec cette connaissance perdue (étymologiquement « connaissance » signifie « naître avec »), telle est la reconquête, la voie, que nous invite à emprunter Jean Borella. L’aboutissement de ce cheminement n’a d’autre nom que « rencontrer Dieu ».

Pour visionner ce film ajoutez le au panier ou
abonnez-vous pour un accès à tout le catalogue !
58:00
Je m'abonne
À partir de 12 € / mois
15 €
Achat en VOD / 15 €

Un chemin paradoxalement simple et vertigineux à la fois, bordé de part et d’autre de jalons nommés gnose, mystique ou vie intérieure. Des repères apparemment solides et de haute importance qui ont pourtant été, progressivement, éludés, occultés, par l’ignorance et la myopie d’un certain état d’esprit moderne.

borella surnature 1borella surnature 2

Ce chemin mène à la rencontre avec Dieu. Pour Jean Borella, il s’agit « d’une nécessité, d’une grâce même, et jamais un choix libre »…

Si notre volet précédent évoquait le Logos « comme appel vers la métaphysique » ce nouvel échange se propose de le prolonger, mettant cette fois l’accent sur la notion d’ « expérience », métaphysique : approcher cette surnature, ce surnaturel, marquerait cette bascule entre l’appel, de nature conceptuelle, et l’expérience directe.

borella surnature 3borella surnature 4

Au soir de sa vie, Jean Borella nous livre ici quelques éléments de réflexion sur cette voie du cœur dont le dépouillement, la simplicité et la pureté sont aux antipodes de la raison raisonnante des philosophes et de la radicalité de certains théologiens…

Connaitre Dieu (Jnana Yoga), l’aimer (Bhakti) et le servir (Karma) telle est l’invitation que nous formule ici Jean Borella, citant l’Evangile de Jean (14, 6) en guise de conclusion...

Haut