images/livres/eric-satie.jpg

La Bande Dessinée ou roman graphique de Bastien Loukia est une petite merveille et un hommage superbe à l’homme et à l’artiste que fut Erik Satie.

Il rassemble en images cinq récits de témoins de la vie d’Erik Satie en différentes périodes. Nous trouvons d’abord le témoignage d’un compagnon de service militaire puis la vite à Montmartre dessinée par Alphonse Allais. La grande amitié avec Claude Debussy est racontée par son frère, Conrad. L’aventure artistique du ballet russe Parade et les scandales qu’il provoqua est relatée par Jean Cocteau. Enfin, c’est Valentine Hugo qui évoque sa fin de vie, difficile et émouvante.

Cinq récits, cinq styles graphiques, cinq ambiances, cinq drames aussi. Il fallait le talent de Bastien Loukia pour souligner par l’image les nombreuses facettes de la personnalité si complexe et si créatrice d’Erik Satie. Les difficultés matérielles et relationnelles, la misère, les succès tardifs, une reconnaissance souvent repoussée ou remise en question, accompagnèrent malheureusement cet artiste hors norme, au génie incompris et dont l’influence ne cesse de grandir.

Dans une belle introduction, Jean-Pierre Armengaud, pianiste-concertiste et musicologue, auteur de la biographie Erik Satie, paru chez Fayard en 2009 insiste sur la puissance de cette création :

« L’artiste sort du temps de l’Histoire pour s’effacer devant sa mission esthétique et offrir une transparence totale à son public. Car l’hypnotisme des gymnopédies, la blancheur de Socrate, la vacuité des Musiques d’ameublement ne sont pas, comme certains ont ironisé, des errements de métier ou des traîtrises provocatrices vis-à-vis des canons esthétiques ; ils sont au cœur-même d’un projet « politique », fortement rêvé et à peine avoué par celui qui fut le premier compositeur communiste. Il s’agit d’une forme de « dépérissement » de l’Art et de l’artiste qui libèrerait les consciences, réunirait les classes sociales, provoquerait l’avènement de l’Homme moderne, humaniste et lui-même créateur, dégagé de l’esclavage du carcan des canons esthétiques et des idées reçues. »

Erik Satie demeure une référence incontournable pour toutes les avant-gardes.

Cette bande dessinée comblera les familiers de l’œuvre et de la vie d’Erik Satie comme de ceux qui souhaitent découvrir cette grande figure de l’Art.

Source: La lettre du crocodile  

VOUS AIMEREZ AUSSI

Haut