1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
La transmission maçonnique. Pourquoi ? Comment ?

Ce nouveau volume de la collection Les outils maçonniques du XXIème siècle aborde la question de la transmission dans le cadre de l’ordre maçonnique.

Dans une très bonne introduction, l’auteur met en évidence les enjeux autour de la transmission, notamment la question de la méthode et du contenu de la transmission, méthodes et contenus en réalité car les approches sont diverses malgré l’universalité structurelle.

La première partie consiste en un bref rappel historique destiné à rendre lisible la scène maçonnique d’aujourd’hui. Vient ensuite une présentation de la méthode maçonnique basée sur le principe d’une pensée traditionnelle.

« La Franc-maçonnerie est symbolique, initiatique, rituelle et fondée sur des mythes. Par cette méthode analogique, elle demande à l’individu de s’identifier aux outils aussi bien qu’aux personnages présentés. Elle leur fait vivre aussi des situations porteuses d’enseignements profonds, grâce à ses rituels et ses initiations. La plasticité de cette méthode la rend applicable « sur l’horizontale », le monde qui nous entoure, aussi bien que « sur la verticale », la descente en soi ou l’élévation spirituelle. Toutes les nuances sont possibles entre ces points d’application, ce qui explique la multiplicité des variantes existantes. »

Jean-Claude Mondet aborde par la suite la question des mythes à l’œuvre dans la franc-maçonnerie à travers ses composés et ses symboles : tradition des bâtisseurs, Temple de Salomon, Grand Architecte de l’Univers… Il pose aussi la question de la place de l’alchimie, de la chevalerie, de la tradition judéo-chrétienne dans certains rites.

Il pose enfin la question : qui transmet dans le cadre maçonnique ?

« Si les obédiences ont un rôle institutionnel à jouer dans la transmission maçonnique, répond-il, ce sont surtout les loges, instruments de la pratique rituelle, qui sont concernées, ainsi que chaque Maître digne de ce titre. Les rites, chacun avec sa spécificité, constituent des guides, mettant en œuvre la progressivité de la méthode. »

Jean-Claude Mondet achève son propos par la question du contenu de la transmission. La Franc-maçonnerie transmet des valeurs. Il en donne une liste, non exhaustive, avant de conclure :

« Un autre mot aurait pu remplacer, à lui seul, toutes les vertus citées, celui d’« amour » : s’il existait entre tous, il n’y aurait plus aucun problème sur terre. »