1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
La danse de l’instant de Charles Coutarel

Ce Carnet de notes d’un voyageur imprudent, « Eveil et autres folies », s’offre au lecteur comme une peinture impressionniste. Plus efficace qu’un essai construit par le discours linéaire, les touches d’immédiateté juxtaposées par l’auteur, évoquent, suggèrent, appellent le Réel, « l’Être véritable, au-delà des jeux imaginaires de la personne conditionnée ».

Ai-je une question ou suis-je cette question ? demande l’auteur.

Ai-je une réponse ou suis-je cette réponse ?

Où il n’est plus question de (se) plaire ou de (se) déplaire,

il n’est plus question, la réponse est là.

Je suis !

Le chemin d’Eveil peint dans ce livre est un « découvrement », une mise à nu absolument unique car chaque être est d’une totale singularité. Et pourtant, ce découvrement nous est aussi familier car à portée de main, ou plutôt d’esprit.

Ne cherchez pas l’éveil, avertit Charles Coutarel, ne cherchez pas quelque chose de « spécial ».

Vous ne voudriez peut-être pas de ce que vous découvririez.

Vivez simplement votre vie au plus près, au plus vrai.

Et si l’éveil vous « tombe » dessus…

Ce chemin, parcours initiatique souvent parlé comme voyage de retour, nous disons réintégration, reconnaissance de soi-même, ressouvenir… implique une pré-conscience, un pressentiment de soi-même, de la finalité du voyage. Mais le défi de la non-séparation est immense comme le saisit très bien l’auteur : En ce parcours vous vous trouvez dans un impossible et solitaire face-à-face et aussi l’incompréhension affligeante de normalité réductrice, aussi intelligente qu’elle puisse paraître ou se prétendre, de vos consœurs ou confrères humains… Rien n’est épargné. Explorer et raccommoder ou s’accommoder au moins pire des traits et tendance de sa petite personne est une chose ; rencontrer et embrasser sans juger ou condamner la totalité du vivant dans tous ses aspects est un défi d’une toute autre envergure ! Mais demeure finalement, quel que soit l’exorbitance du prix à payer et ses aléas et péripéties innombrables, le seul digne de ce nom…

Déambulatoire, labyrinthique, ce voyage très aléatoire et serpentin est pourtant radicalement le plus direct qui soit.

C’est toujours Ici & Maintenant.

Aussi simple que ça.

Simple jouissance.

C’est en l’instant même que l’Êtreté se révèle, libre de toute contrainte, et pure joie.

Avant la Conscience, je Suis.

Avant « je Suis » déjà « je Suis ». Je ne peux pas ne pas Être.

C’est irréductible.

Rien à accomplir, tous s’accomplit déjà.

C’est l’Accomplissement même, Maintenant.

Ni début ni but. Personne pour accomplir quoi que ce soit.

C’est l’Être en Soi.

Tout ce chemin imaginé pour se Réaliser Soi-même, dans la même Liberté.

La même Paix, la même Sérénité, le même Amour, la même Conscience, la même Joie.