Marcel Turbiaux évoquent ici ces « arbres extraordinaires ». Des arbres légendaires qui ont défrayés la chronique pendant toute la seconde moitié du Moyen-Âge, soit pendant près de cinq cents ans, et où le superlatif d’« extraordinaire » n’était pas encore devenu un poncif qu'instrumentalise une certaine presse, avide de sensationnalisme…

turbiaux arbres extra 1turbiaux arbres extra 2

Des arbres dont les fruits deviennent des poissons ou des oiseaux !

Marcel Turbiaux nous présente ainsi l’arbre à oies (« anatifère »), l’arbre à moutons (« de Tartarie ») ou encore, plus étonnant, l’arbre aux femmes (« Wâqwâq »).

turbiaux arbres extra 3turbiaux arbres extra 4

Une période où l’Angleterre, l’Ecosse et l’Irlande étaient considérées comme des terres féeriques.

Souhaitez-vous découvrir, à la suite de Marcel Turbiaux, ces arbres légendaires, répartis en deux grandes catégories - les anthropogènes (« qui produisent des êtres humains ») et les zoogènes (« qui produisent des animaux ») - et vous interrogez sur la nature du message que cette communication entre les différents règnes tente de nous insuffler ? Féerique, oui, assurément, c'est le mot...