1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Comment devenir un orateur efficace ? de Jacques Fontaine

L’office d’orateur, commun à la presque totalité des rites, est à la fois fondamental et méconnu. Jacques Fontaine veut lui rendre les dimensions qui sont les siennes et qui participent à l’établissement du sens initiatique au sein de la loge.

Il aborde les rites maçonniques comme des constructions humaines en quatre niveaux, nature – structure – culture et lecture. En chacun de ces niveaux la fonction d’orateur développe une dimension particulière qu’il convient d’étudier pour saisir l’intérêt du maintien du travail d’orateur dans l’avenir.

Les six chapitres du livre sont organisés autour de six questions : Le rôle de l’orateur varie-t-il selon les rites et les obédiences ? – Que dire, qu’éviter dans un discours de réception ou de passage ? – Comment réunir ce qui est épars, en fin de tenue ? – Qui a la puissance, qui a le pouvoir en loge ? – Comment l’orateur veille-t-l à la qualité du climat ? – Comment devenir un orateur exceptionnel ?

On remarque tout d’abord que d’un rite à l’autre, la fonction est plus ou moins précisée dans son importance. Si le Régime Ecossais Rectifié ne s’appuie pas sur cette fonction, le Rite Opératif de Salomon lui confère une double importance autour de la loi et de l’intelligence. Comme le remarque l’auteur, on attend de la fonction d’orateur une « épaisseur initiatique ». S’il est le gardien de la loi, qu’en est-il de la Loi ? A la croisée de l’horizontalité et de la verticalité, s’il est le garant de l’application de règles formelles, il rappelle surtout aux grands principes qui constituent le cœur de l’initiation, dont ceux de fraternité et amour. Sa fonction consiste à assister le Vénérable Maître pour conduire la Loge au plus haut sens.

Jacques Fontaine, optimiste raisonnable, promet un bel épanouissement à la Franc-maçonnerie dans l’avenir quand d’autres constatent sa stérilité. L’office d’orateur lui semble l’un des vecteurs de ce développement en étayant la transmission par un appui plus vaste et plus marqué aux trois maillets que sont le Vénérable Maître et les deux Surveillants. Mais au-delà de la place qu’il redonne à l’orateur, il invite à une dynamique renouvelée au sein des loges qui seule peut rendre sa créativité initiatique à la Franc-maçonnerie.