1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Dion Fortune (1890-1946), de son vrai nom Violet Mary Firth, fut une personnalité influente de la scène occultiste et hermétiste. Elle fut initiée en 1919 dans l’Ordre rosicrucien de L’Alpha-Omega, l’un des prolongements multiples de la Golden Dawn. C’était alors Moïna Mathers qui dirigeait l’Alpha-Omega avec qui Dion Fortune devait se brouiller violemment plus tard.

En 1927, elle quitte l’Alpha-Omega pour rejoindre une autre organisation du courant Golden Dawn, la Stella Matutina dans laquelle elle ne s’attarda pas. En 1928, avec quelques proches, elle fonde The Fraternity of the Inner Light, la Fraternité de la Lumière Intérieure qui mêle l’héritage de la Golden Dawn et celui de la Société Théosophique, à la légende arthurienne.

Aujourd’hui, l’organisation qu’elle a fondée poursuit son œuvre. C’est en 1935 qu’elle écrit son ouvrage de référence, La Cabale Mystique. Toutefois, elle a laissé de nombreux essais dont plusieurs, traduits par Francis Rolt-Wheeler (1876-1960), sont rassemblés dans ce livre : Les maîtres occultes, Le maître ésotérique incarné, De la méditation, La prière de l’initié, L’ordre des sciences ésotériques, Les habitants du monde invisible, De la marée de l’inconnu, L’origine du spiritisme dans l’au-delà, Spiritisme et occultisme, L’établissement de la sphère de Yesod dans l’aura, La Cabale dans les talismans, La méthode de la Cabale, La vision sublime de Pâques, la consécration du jardin, La maladie du cancer du point de vue de la philosophie occulte, L’occultisme dans la race celte, Celui qui devait naître, Le Corps de Lumière, etc.

Cet ensemble témoigne des préoccupations et des sujets d’étude des occultistes de l’époque qui, rappelons-le, eurent une influence importante sur les arts. Il propose aussi un enseignement qui dépasse les formulations culturelles de cette époque et demeure pertinent, notamment les composants d’une théurgie chrétienne élaborée à laquelle Dion Fortune s’est consacrée.

Sesheta Publications
www.sesheta-publications.com/