3.5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Petit traité de la connaissance de soi de José Le Roy, collection Spiritualités pratiques, Editions Almora. "Qui suis-je ?", "Que suis-je ?". José Le Roy, professeur de philosophie, sanskritiste, explore ces deux questions pour présenter les concepts essentiels de la pensée philosophique et de la spiritualité occidentales et orientales. D’emblée, il précise que la connaissance de soi ne relève pas de la psychologie qui ne considère que le moi empirique, oubliant l’essence de l’être.

Il relève trois raisons de s’engager dans la connaissance de soi. C’est d’abord un chemin vers la sagesse. C’est une source de curiosité et d’étonnement. Enfin, "les grandes philosophies du passé et les spiritualités authentiques nous apprennent qu’au cœur de nous-mêmes, en notre centre le plus intime, vit, demeure un trésor sans prix : la source du monde, l’Absolu". Pourquoi semble-t-il difficile de se connaître ? Comment se connaître dans l’advaita vedanta indien ? Suffit-il de lire sa carte d’identité pour se connaître ? Suffit-il de se regarder dans le miroir pour se connaître ? La connaissance de soi est-elle une connaissance morale ? Suis-je mes pensées ? Suis-je ce dont je me souviens ? Qu’est-ce que je suis ? Soi ou non-soi ? Que veut dire se connaître ?

A chacune de ces questions, José Le Roy répond par un approfondissement qui change le rapport entretenu à l’objet, à l’expérience et finalement au sujet. Il écarte les identifications, les croyances, les conditionnements jusqu’à ce qu’il ne reste rien de la question. "Pour chercher le Soi, qui est la subjectivité, nous allons procéder par réfutation en reconnaissant ce que le Soi n’est pas, c’est-à-dire en éliminant tout ce qui peut être objet pour la conscience. Ce chemin va nous mener des apparences à l’essence, des images à la réalité, des objets auxquels le sujet est identifié à ce qu’il est vraiment. Nous nous sommes identifiés à des images de nous-mêmes, à des apparences que, tel Narcisse, nous aimons et cet amour nous empêche d’avoir sur nous-mêmes le regard clair qui nous permettrait de nous voir enfin. Aucune image n’est nous-mêmes. Elles ne sont que des objets à la périphérie éloignée du centre, du vrai "Je".

Se démasquer pour se rendre libre des masques sociaux et des représentations, reconnaître que nous ne sommes ni ce corps, ni ce visage, être témoin des pensées comme des souvenirs, prendre conscience que nous existons au-delà des pensées, conduisent à la paix et à la liberté. Il s’agit d’un cheminement vers la présence ici et maintenant, vers le sans-âge, le non-temps, là où nous saisissons notre véritable nature, conscience pure, non-duelle, le "je suis". José Le Roy cherche à approcher cette expérience unique que chaque tradition exprime à sa manière. : "les noms changent, mais pas la réalité qui est au-delà de tout nom, ineffable".

Editions Almora

www.almora.fr