1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Nous devons à Howard Bloom un passionnant et étonnant Principe de Lucifer, publié chez le même éditeur, dans lequel il démontre que nous sommes, en tant qu’espèce, un simple terrain pour l’activité des gènes et que le savoir serait le premier pas vers une très hypothétique et relative forme de liberté.

C’est le même principe qu’il applique cette fois au capitalisme qui devient chez Bloom le fruit de l’inévitable créativité biologique. Cette défense du capitalisme, et non de l’ultra-libéralisme, s’appuie sur la puissance émotionnelle, un produit de notre structure biologique, et invite à un messianisme laïc et économique. L’ouvrage est passionnant, la thèse, qui est une synthèse, contestable, voire très contestable, mais résolument optimiste et créatrice de valeurs intellectuelles et éthiques. Il faut lire ce livre pour décider s’il faut l’offrir à ses amis ou le mettre, par frustration et irritation, à la poubelle.
« L’objectif de ce livre, annonce Howard Bloom, est de nous emporter, vous et moi, pour une plongée profonde et de haut vol – une mission exploratoire à l’intérieur d’un secret qui se trouve juste sous nos nez – à l’intérieur d’un ensemble d’impératifs moraux et d’exigences héroïques qui sont implicites au mode de vie occidental. Une mission exploratoire à l’intérieur des secrets d’une magie cachée, à l’intérieur des secrets de nos cadeaux invisibles et à l’intérieur des secrets de nos capacités utopiques. »

Et Howard Bloom décline son nouveau programme conceptuel :
« - le moteur de recherche évolutionnaire
- les oiseaux et les abeilles du boom et du crash
- le cycle de l’insécurité
- une vision accumulée
- donner du pouvoir à petites doses
- l’empathie syntonisée
- les enfers et les paradis créés par notre neurobiologie, sept fois par jour
- les fringales dans les plis de votre cerveau
- la soif de nouveauté
- les outils d’identité
- le capitalisme créatif versus le capitalisme criminel
- une gestion externe. »

Mettre en évidence les moteurs des émotions et des sentiments, identifier les schémas qui nous conduisent à des excès regrettables mais aussi à une créativité intelligente permet de mieux se connaître. Howard Bloom invite à un égoïsme lucide au service des autres. Il dénonce le mythe prométhéen du rendement à tout prix.
« Aidez les autres à devenir égoïstes au nom des autres ! Demandez en quoi vos idées fixes et vos passions personnelles peuvent contribuer à la vie des autres ! Devenez passionné sur ce point ! Partez en croisade ! Qu’il s’agisse d’une enveloppe artistiquement conçue pour la poste qui illuminera les gens qui la recevront dans leur boîte aux lettres, qu’il s’agisse d’un service qui donnera à vos clients l’impression honnête que vous vous préoccupez de leur sécurité, peu importe ce que c’est, faites-le ! Oubliez ces bêtises de rendement à tout prix ! Tôt ou tard ils sont punis par le système capitaliste. Ils sont punis par un plongeon des bénéfices à long terme, des valeurs à long terme et de la capitalisation à long terme de l’entreprise. Ils sont frappés par la haine que ses auteurs génèrent. Le profit, la valeur et la longévité proviennent des soins prodigués, pas de la sauvagerie sans pitié. »

Ce livre, si riche en analyses partielles, est finalement pauvrement visionnaire. Il est finalement très « américain », incapable d’imaginer autre chose que le capitalisme. Nous pouvons, à l’approche du centenaire de la naissance d’Albert Camus (1913-1960), opposer Camus à Bloom. Albert Camus rappelle qu’on ne choisit pas d’être pauvre mais qu’on peut choisir de le rester. Camus pense que ce qui caractérise l’humain, gènes ou pas, biologie des émotions ou pas, c’est de « pouvoir s’empêcher ». Là se trouve notre capacité à inventer plutôt qu’à recycler.
L’ouvrage d’Howard Bloom apporte de la clarté sur notre monde mordelé. Il conceptualise à distance. Il fait lien. Il est passionnant, souvent juste, à l’exception notable de l’intention originelle et de la finalité de ce travail. Mais, les matériaux proposés peuvent être utilisés par et pour une autre pensée. Ce livre est une opportunité.

Editions Le Jardin des Livres BP 40704, 75827 cedex 17, France