XVIème : humanisme, XXème : antihumanisme, XXIème : transhumanisme ?

L’histoire ne cesse de s’accélérer, donc un retour en arrière s’impose. Le XVIème siècle connût l’avènement de l’humanisme et donc l’accessibilité des savoirs, la traduction de la Bible en latin, le développement des universités. Conséquemment, cette époque (très cerveau droit ?) se caractérisa par un rejet de la mystique, du surnaturel et de la métaphysique. Le siècle des Lumières (cf nos films sur Prométhée) enfonça ce clou ennemi de la transcendance et fut l’occasion, sur un plan pratique, au Fils de décapiter son Père. Passé la révolution industrielle, son obsession pour le progrès technique avec en fanion son athéisme tonitruant, puis ses 50 millions de morts (1939-1945) : les enfants issus de cette époque créèrent différents mouvements que l’on peut regrouper sous le vocable "cool". On y retrouve un rejet de toutes les structures et de tous les "systèmes". Ce courant "baba" que Betrand Vergely décrit comme "antihumaniste" est basé sur un individualisme forcené.
A présent, puisque ces "babas-cools" nous quittent progressivement, et qu’entretemps les nanotechnologies, Internet, les imprimantes 3D ont fait leur apparition : de quel nouveau courant de pensée sommes-nous les témoins ?

vergely bertrand homme dieutentation de l'homme-Dieu par Bertrand Vergely

Les nouveaux maitres du monde (ceux de la Silicon Valley) n’ont qu’une seule obsession : dépasser Dieu.

Certes, proposer une main bionique à une personne amputée est un formidable progrès médical. Mais au-delà d’une chirurgie de périphérie, lorsque l’on pénètre dans la structure même de l’être humain, à savoir sa longévité (greffer une nouvelle tête par exemple), ne franchit-on pas là un seuil prodigieusement dangereux ? Un seuil portant le sceau de l’antéchrist ?
Pour Bertrand Vergely : "les jeunes garçons de la Silicon Valley ont l’air cool, sympa et anticonformistes. Ils n’ont pas du tout des têtes de nazis ! Et pourtant : ils poursuivent les mêmes buts qu’eux !" Cette phrase peut certes choquer. Non, elle ne sort pas de la bouche d’un odieux réactionnaire, mais de celle d’un théologien, homme de lettres, et viscéralement préoccupé du devenir du genre humain….

Ce que l’on se refuse de faire avec la mystique, allons-nous y parvenir grâce à la technique ?

Accroitre la longévité humaine va-t-il s’accompagner d’un accroissement de sagesse ?

Ces questions d’une grande importance, et paradoxalement très peu souvent abordées, vont l’être ici dans cet interview. Une interview réalisée par Sébastien Morgan à l’occasion de la sortie du dernier ouvrage de Bertrand Vergely: "La tentation de l’homme-Dieu"(2015, Ed. Le Passeur).