1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Chaque ascendant est ici étudié dans le cadre de l’astrologie indienne.
« L’Ascendant, rappelle Denis Labouré, est ce point où le grand cercle de l’horizon rencontre cet autre grand cercle qu’est l’écliptique.

Si un observateur regarde dans toutes les directions à partir d’un même lieu, il voit le ciel et la terre se rencontrer au loin. C’est l’horizon visuel. Pour ses calculs, l’astrologue prend en considération l’horizon mathématique, c’est-à-dire l’horizon visuel sans collines ni montagnes. L’horizon mathématique définit les limites de l’environnement accessibles aux sens, à partir d’un lieu donné.
Il capte la vertu du signe qu’il occupe, des planètes et des étoiles avec lesquelles il est en contact, des planètes qui l’aspectent ou qui se lèvent avec lui. L’Ascendant est un point géométrique qui n’émet aucune lumière. Il peut recevoir des aspects, mais il n’en envoie pas.