1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Celui qui emprunte la petite route de Carmaux à Cordes-sur-Ciel ne se doute pas qu’il passe juste à côté d’un site historique prestigieux, Saint-Marcel.

Saint-Marcel fut à la fin du XIIème siècle et au début du XIIIème une cité fortifiée appartenant au comte de Toulouse. Elle était une porte du Sud cathare, un Sud puissant et assez indépendant à la fois du Roi de France et de l’Eglise. Plusieurs milliers d’habitants résidaient alors à Saint-Marcel qui accueillait les Parfaits.
En 1208, lorsque le pape, soucieux de reconquérir ses prérogatives, déclencha la guerre contre les Cathares, Saint-Marcel fut l’une des premières cibles de Simon de Montfort. La citadelle rendit les armes en 1212, elle fut entièrement détruite.
Le visiteur d’aujourd’hui ne verra de Saint-Marcel que deus églises et quelques maisons restaurées. Il sera ébloui par le panorama donnant sur la vallée et la vue de Cordes-sur-Ciel, « l’autre cité ».
Jean-Louis Köll nous convie donc à une visite imaginaire de Saint-Marcel, imaginaire mais terriblement réaliste tant il sait faire revivre la cité, ses heures sombres et ses heures lumineuses comme les cours d’amour, son âme et son esprit, tissant avec soin et avec amour les légendes locales, la tradition orale, et l’histoire officielle ancienne mais aussi plus récente, avec la renaissance de Saint-Marcel en 1958.
Préfacé par Jean-Gabriel Jonin, illustré par de superbes pastels de Jacqueline Köll, le livre de Jean-Louis Köll consacré à la Citadelle des Nuages réveille en nous le feu cathare.