1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Le Sakutei-ki ou Notes sur la fabrication des jardins, rédigé par Tachibana no Tashitsuna, disciple d’un moine du bouddhisme ésotérique, est probablement le plus ancien traité connu sur la création des jardins. Par cet écrit, Tachibana no Tashitsuna voulut préserver un art et une science qu’il craignait de voir disparaître.

En effet, la construction des jardins exige une maîtrise de la science des énergies serpentines et des intervalles autant qu’un sentiment artistique profond.
« Dans la courbe du cours d’eau se situe le ventre du Dragon. Il est faste de construire la partie principale de la résidence dans le ventre du Dragon. Il ne faut pas mettre de constructions importantes dans son dos. »
L’ouvrage est riche d’enseignements écrits et oraux liés au bouddhisme Shingon, par exemple concernant Fudo-Myo :
« Fudô Myôô fait le serment que toute cascade qui mesure ne serait-ce que 90 cm est son corps. A plus forte raison si sa hauteur est de 1,20 à 1, 50 m, voire de 3 à 6 m. C’est pourquoi les cascades sont à l’image des triades bouddhiques. Les deux pierres placées devant, à droite et à gauche, représenteraient-elles ses deux jeunes parèdres ? dans un des textes du rituel de Fudô, il est dit : « Ceux qui voien tmon corps produisent l’esprit d’éveil, ceux qui entendent mon nom tranchent en eux le mal et s’adonnent au bien. C’est pourquoi on m’appelle Fudô l’inébranlable, etc. »
« Dans le cas où on ferait vœu de voir ma personne, il n’est pas certain que l’on verra une sorte d’adolescent [au corps] bleu-noir. On verra toujours une cascade. » La raison en est que, parmi les différentes sortes de corps de Fudô, c’est la cascade qui est fondamentale. »
Le livre est accompagné d’un CD-Rom interactif, Le possible et l’impossible qui illustre concrètement l’enseignement du Sakutei-ki.