1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

« Sorcier, sorcière, jeteur de sorts, éternellement vôtre….Chamane, Vedunia et Vedun’, Ved’ma, Koldun’ et Koldunia en Russie ancienne, Druide en pays celtiques, Godi ou Gythias, ou encore Vic, Veik, Vikja en terres germaniques, c’est ainsi qu’ils ont été désignés …

Affublés d’un qualificatif péjoratif sous-entendant les pires vice. Et pourtant, si vous dévoilez le rideau du temps et remontez à la source amis lecteurs, ils vous plongent dans le Monde du Double. Le Monde du Double, c’est à la fois l’invisible et le ténu, ce que votre regard brut ne peut déceler mais ce que votre âme et votre cœur peuvent découvrir. Ils vous invitent au voyage mais attention celui-ci n’est pas sans péril. Où désirez-vous vous rendre ? Autrefois il y a très longtemps, certains hommes avaient la Connaissance, connaissance enfouie peu à peu car interdite, bafouée, piétinée. Sorciers et sorcières sont ceux qui se plongent dans le monde Double pour y démêler les fils du Destin qui emprisonnent les existences. Ils regardaient par delà le Temps et l’Espace aux confins des lignées des clans et des peuples pour y déceler les nœuds incandescents. La trame du Destin est héritée de ce que les anciens ont forgé en bon ou mauvais. Et la Destination des êtres forme leur loi interne. Habilité à deviner ce qui est caché pour que se déroule le fil comme celui d’une pelote dans un labyrinthe….
Les sorciers et sorcières étaient craints pour leur capacité à changer la réalité. Mais de quelle réalité s’agit-il ? De ce que l’œil nu et non aguerri croit contempler ? De ce que l’oreille inattentive et non exercée croit entendre ? Ils charmaient de ces charmes qui déploient la poésie suprême, celle qui se camoufle savamment derrière les outrages et la violence. Savez-vous que derrière les nuages se dissimule la lumière flamboyante de la Soleil ? Derrière le tonnerre, votre propre force et votre propre sérénité se tapissent. Le pont Arc en Ciel est le vecteur qui vous conduit, si vous l’empruntez, vers vos ressources intérieures. Les couleurs du monde vous parlent de vous-mêmes. Voici la vraie magie, non le pouvoir qui écrase mais la Puissance telle une source éternellement régénératrice à la quelle ils s’abreuvaient. Sorcière ou sourcière d’ailleurs ? Magie est un art subtil et non la grossièreté de l’illusion. Magie requiert respect des forces naturelles, compréhension intime de l’harmonie, accès à l’invisible. Magie veut restauration du Beau, du Bien du Vrai. »