1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Franck Daffos consacre ses pages à la reconstitution d’une formidable histoire de trésor qui commencerait en 1645, date à laquelle un berger découvre par hasard un énorme trèsor au beau milieu de squelettes.

-L’histoire, et le secret, se seraient transmis de siècles en siècles, jusqu’à l’abbé Saunière, pour connaître le destin que nous lui savons.
L’ouvrage se lit comme une enquête policière et historique. Le puzzle se met progressivement en place, entre faits et intuitions, et la pensée de l’auteur, à la fois audacieuse et circonstanciée prend forme. Cette nouvelle approche devrait intéresser les lecteurs passionnés par Rennes-le-Château
Pierre Jarnac, dans la préface, dit tout l’intérêt de l’ouvrage :
« Finalement, ce qui m’apparut le plus étonnant dans sa démonstration, ce sont les géniales intuitions dont il faisait preuve. Je le voyais arriver à des conclusions que seules de longues recherches pouvaient lui permettre d’exprimer. Or, il n’étayait le plus souvent sa propre pensée que sur des éléments épars, mais fort justement mis en exergue.
(…) maintenant que je dispose de son manuscrit, je m’aperçois que l’auteur a su intégrer une notion essentielle dans cette histoire : la dimension religieuse. Faisant amplement la preuve que le mystère de Rennes est un secret partagé entre prêtres, il est parvenu à distinguer leurs démarches, leurs appréhensions et parfois même leur naïveté.
Or, je le dis souvent : lorsqu’on saura tout de cette énigme, on s’apercevra avec stupeur combien les pistes semées par ceux qui savaient étaient faillibles, et qu’ils furent bien près de tout perdre par excès de prudence. »