1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Myriam Philibert est archéologue et docteur en préhistoire. Elle parcourt pour nous le monde et le temps à la recherche des multiples expressions autour de la mort et du sacré.

Elle recherche tout d'abord dans la préhistoire lointaine l'éventuelle naissance du rite et son association avec le feu qui permirent le développement des différents rites sépulcraux depuis l'anthropophagie rituelle jusqu'au culte des ancêtres et des esprits. C'est à la fois à l'évolution des rites et à la naissance des dieux que nous assistons à travers le lien entre la tombe et le temple, lien qui ne cessera de s'élaborer dans la complexité au fil du temps. Myriam Philibert explore les mythes et les pratiques d'immortalité qui les accompagnent, de la momification égyptienne jusqu'aux alchimies internes taoïstes en passant par les mystères grecs et la philosophie platonicienne, ou les tantrismes d'Orient et d'Occident.
Livre très riche, qui puise en de nombreuses sources traditionnelles, ce texte fourmille de pistes pour le chercheur d'aujourd'hui confronté à la question de l'immortalité :
" L'antique tradition, partagée entre réincarnation et déification, résiste avec vaillance. Il est délicat d'apprécier le niveau exact de transcendance. Chaque expérience demeure individuelle. Cependant, les trois religions monothéistes fondées sur la Bible s'implantent sur une large partie du monde, fortement influencées par les tendances pessimistes qui ont pris âme au Proche-Orient. Elles essaient d'imposer de nouvelles croyances, souvent par la violence. Quelques poètes occidentaux tentent de sauvegarder des bribes de la tradition primordiale, sous un langage codé et dans des textes à double sens. Le huit de la lemniscate de l'énergie infinie finit par symboliser la résurrection des chairs. "