1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Nous vous avions déjà présenté un ouvrage de Jeannine Guindon intitulé Les étapes de la rééducation, insistant sur la qualité de ce travail. Jeannine Guindon est docteur en psychologie et fondatrice en 1971 de l'École de psychoéducation de l'Université de Montréal. Elle a mis au point la discipline de la psychoéducation.

Dans ce livre, elle élabore un modèle du développement de la personne humaine à partir de l'axe du comportement libre et autonome. Se basant sur les travaux de différents chercheurs, notamment Erik Erikson, et sur son importante expérience clinique, elle définit tout d'abord cinq niveaux d'organisation psychique qui amène la personne à la porte de la vie d'adulte. Ce modèle théorique, très complet, et très lisible, ce qui doit être souligné, permet d'aborder la pratique de la relation d'aide dans plusieurs de ses dimensions :
- L'ajustement constant entre le processus de représentation de soi et le processus de représentation de l'entourage et des autres. Elle détermine quatre représentations en interaction : soi corporel, soi productif, soi adaptatif, soi social.
- Le processus de formation et d'éducation qui découlent de son modèle.
- Les applications cliniques.
Jeannine Guindon compare ensuite son modèle avec quinze autres modèles thérapeutiques ou psychothérapeutiques, de Freud à Assagioli en passant par F. Perls ou E. Berne. Ce faisant, elle identifie les fondamentaux de ces modèles et en quoi ils diffèrent ou s'approchent de ceux qu'elle a énoncés dans la première partie de l'ouvrage.
Enfin, elle étudie les éléments qui autorisent l'autonomie psychique à travers cinq niveaux d'équilibre et cinq identités, identité corporelle, identité d'exécutant, identité individuelle, identité psychosexuelle, identité psychosociale :
"La démarche, que nous venons de proposer, achemine la personne vers l'autonomie psychique. Elle s'explique, à notre avis, par l'intégration des deux processus longuement élaborés dans ce livre. Ainsi le processus d'organisation psychique, qui évolue selon des configurations nouvelles à partir de l'actualisation des forces psychologiques, donne lieu à des synthèses successives et à des niveaux hiérarchiques d'intégration. Ces niveaux s'élaborent dans des formes d'équilibre évoluant des plus rudimentaires aux plus évoluées. Chaque palier d'équilibre s'établit par une différenciation plus grande entre la représentation de soi et la représentation de l'entourage et de l'autre, assurant ainsi une intégration toujours plus poussée et une consolidation accrue de ces représentations, jusqu'à l'atteinte d'une forme supérieure d'équilibre qui s'autorégularise et affermit ainsi l'autonomie psychique.
L'imbrication de ces deux processus, d'organisation psychique et de représentation de soi et de l'autre, nous apporte une vision stéréoscopique du développement de la personnalité humaine et nous fournit vraisemblablement, à cause de sa profondeur et de son relief, une grille de lecture qui, selon nous, rejoint l'homme universel."