1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Quinze et seize ans. L'âge de tous les possibles, de toutes les incertitudes, de tous les amours, de toutes les haines aussi.

Daniel Meunier raconte avec simplicité l'errance créatrice d'un jeune adolescent dont le vouloir coagule les rêves en une expérience tangible. Mise en place d'un panthéon personnel incertain ou chaque rencontre incarne une qualité particulière de l'énergie de la vie, ce texte est une quête de sens.
"Maintenant, les illusions se suivaient à un rythme effréné. Après les deux enfants, les grandes pyramides d'Egypte firent leur apparition. Suivi, dans un contraste saisissant, par un océan bleu turquoise, dans lequel on voyait évoluer des myriades de poissons. Le public, bouche bée, la tête en arrière, les yeux au ciel, vit, tout à coup, comme dans un éclair, plonger sur lui un requin d'une taille gigantesque. Les spectateurs eurent un mouvement de recul quand les mâchoires de l'animal se refermèrent à quelques centimètres de leurs visages. On entendit des cris de peur, des personnes s'enfuirent. Puis dans le désordre le plus complet, on put voir des cow-boy montés sur leurs chevaux s'élancer, dans la poussière et le vacarme des fusils, à la poursuite d'Indiens menaçants. [...]
L'enfant retourna dans le sac et le sac dans l'autre sac. Enfin Alain sortit de sa léthargie. Il se leva, referma le sac qui bientôt disparut."