3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Pour étudier l'anti-maçonnisme après plus de 50 ans de silence Les 33 "DOCUMENTS MAÇONNIQUES " de l'époque du gouvernement de Vichy
Les Éditions du Dragon viennent de publier en fac-similé les 33 fascicules des "Documents maçonniques" qui servirent la propagande antimaçonnique du gouvernement de Vichy et de l'idéologie nazie, dès 1941.
Dès l'entrée des allemands dans Paris, les loges sont perquisitionnées et pillées, la documentation et le matériel rituel sont placés sous séquestre. Le 13 août 1940 est promulguée une Loi interdisant les associations secrètes. Quelques jours plus tard un décret frappe de nullité la Grande Loge de France, le Grand Orient de France, et tous les groupes affiliés. Le 12 novembre 1940, le chef de l'État charge Bernard Faÿ de la centralisation des archives maçonniques. Le 27 février 1941, un nouveau décret constate la nullité de la Grande Loge nationale indépendante, du Droit Humain et de la Société Théosophique. Le 2 juin 1941 la loi portant statut des juifs est promulguée. L'histoire de l'antisémitisme et celle de l'antimaçonnisme sont alors intimement liées. Elles le demeurent aujourd'hui.
Dans sa lutte contre la Franc-Maçonnerie, le gouvernement de Vichy ira au-delà des volontés nazies. Quatre services vont contribuer sous Vichy à la propagande générale antimaçonnique : le Service des sociétés secrètes dirigé par l'amiral Platon, le Service de police dirigé par Jean Marquès-Rivière, le Service spécial des associations dissoutes, dirigé par l'inspecteur Moerschell, le Centre d'action et de documentation dirigé par Henry Coston. Cette propagande sera organisée autour d'un vaste arsenal : conférences, colloques, articles de presse, tracts, affiches, expositions, le film "Forces occultes" et la revue mensuelle "Les Documents Maçonniques", arme la plus importante de cette stratégie de destruction.
Par le processus de l'amalgame, les documents authentiques publiés dans la revue sont détournés et présentés comme des pièces à conviction servant à dénoncer le complot judéo-maçonnique. Cette campagne prépara lentement l'opinion à accepter la purge contre les francs-maçons.
Cette réédition, soignée et bien présentée, est importante. Accompagnée d'un avertissement de lecture réalisé par André Bouzet et Bernard Prou, elle met à la disposition des chercheurs une documentation incomparable sur l'antimaçonnisme de Vichy et sur la franc-maçonnerie avant-guerre et sous l'occupation. C'est une opportunité de comprendre comment se mettent en place les conditions d'une discrimination qui conduira au désastre. Cette documentation nous invite également à nous interroger sur l'antimaçonnisme d'aujourd'hui et sur ses conséquences futures. Aujourd'hui encore le danger demeure. Parmi d'autres, la revue Sodalitium dénonce régulièrement le "complot judéo-maçonnico-satanique", allant même jusqu'à reprendre les amalgames réalisés par certains journalistes, adeptes d'une autre forme d'antimaçonnisme plus subtile, celle que l'on rencontre dans nos grands hebdomadaires, quand il est l'heure de faire remonter le tirage.
C'est donc une réédition salutaire que celle de ces 33 "Documents maçonniques". Elle doit rappeler à chaque franc-maçon la vigilance nécessaire, à l'extérieur, contre toutes les formes de discrimination, sans exception et sans préférence, et à l'intérieur contre tout ce qui peut donner prise à l'antimaçonnisme. L'antimaçonnisme n'est jamais si puissant que lorsque la Franc-Maçonnerie oublie qu'elle doit toujours être exemplaire.
Enfin, William Piccione, l'éditeur, nous invite à ne pas oublier les drames d'hier pour mieux lutter contre les persécutions actuelles. Il nous rappelle que nos frères tibétains sont aujourd'hui persécutés dans l'indifférence quasi générale, comme le furent autrefois cathares, templiers, juifs, maçons et tant d'autres.

Les Éditions du Dragon, 4 av. prince Héréditaire Albert, B.P. 484, MC 98012 Monaco cedex.

texte: Le Crocodile, http://lettreducrocodile.over-blog.net/