1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Vous connaissez déjà Fanchon Pradalier-Roy comme animatrice de l'université ouverte en astrologie sur Internet Univers-site (www.univers-site.com). Elle signe avec ce livre une recherche poussée et originale basée sur une relecture des grands mythes fondateurs dont nous rappelons, bien que cela échappe à beaucoup, qu'ils sont réellement opératifs et générateurs de changement tant dans l'interne que dans l'externe. Ce faisant, elle place sa démarche dans le cadre de l'hermétisme :
"L'astrologie plonge ses racines dans toutes les connaissances ésotériques de l'humanité, encore mal connues, et dont nous ne pouvons discerner qu'une faible fraction. L'iceberg astrologique flotte sur les courants des religions officielles, ainsi que dans les courants scientifiques, philosophiques et politiques de nos sociétés et nous devons en rechercher les fondements cachés.
Disons le tout net, le langage astrologique est le langage des principes sacrés, qui nous a été légué en Occident par les mages chaldéens mais aussi et surtout par la tradition hermétique de l'égypte ancienne, sans que l'on sache o et comment elles ont pu s'interpénétrer. Ces mêmes sources ont inspiré aussi bien Moïse dans son Livre des Principes, que les Mystères orphiques de la Grèce antique et les préceptes cachés de l'école pythagoricienne - en partie dévoilés par Platon. Elles ont ainsi irrigué le monothéisme - et sans doute son actualisation par le Christ - de même que la philosophie antique gréco-romaine."
Fanchon Pradalier-Roy traite ici de la question difficile de la croix triple ou des trois croix, cardinale, fixe et mutable. Très peu d'auteurs ont tenté de résoudre le mystère des trois croix. Alice Bailey avait en son temps et dans le courant qui était le sien indiqué les clefs ésotériques de la croix triple. Ce mystère (le mot mystère s'entend au sens traditionnel) est une expression du jeu de la conscience et de l'énergie. Fanchon Pradalier-Roy s'efforce d'ébaucher une théorie astrologique de l'inconscient et du conscient, qui est nécessairement aussi une théorie de la conscience comme expression du jeu de l'être et de la personne. Elle recherche dans les expériences humaines les différents états du jeu qui se dissimulent derrière les états du "je". Ainsi de l'amour :
"Au-delà de la déchirure que l'on croit infligée par l'autre se love celle de l'âme qui se cherche, qui avait cru se trouver et se compléter avec l'autre et qui, dans une fulgurance, avait ressenti l'évidence du but enfin atteint. La passion se bréle justement de cette certitude et de la peur de perdre l'accomplissement entrevu. L'anéantissement de la perte est à la mesure de cet éblouissement. Tout amour se scelle de ce passage dans l'obscurité de l'abandon. Jésus en croix est passé par ce sentiment terrible. Un instant, un faible instant, mais qui semble une éternité, on est abandonné des deux mondes, et l'on n'est plus au centre que cet être déchiré. Le lâcher-prise est là, et il ne se commande pas : il se vit par obligation, comme une sorte d'initiation cosmique."
Ici l'astrologie redevient un moyen de reconnaître les multiples conditionnements de la personne pour permettre de jouir simplement de et par la liberté de l'être.